Centre Européen de Formation à la Production de Films

FORMATION La direction de production – Management d’un projet audiovisuel

Devenez directeur de production en apprenant à diriger les moyens artistiques,techniques et financiers nécessaires à la production d’un long métrage à l’heure du numérique et en développant vos capacités de négociation et d’encadrement.

PF Formation Direction Production CEFPF
Durée : 280 heures / 40 jours / 8 semaines
  • Découvrez les modes de production et de financement d’un film (long métrage, documentaire, transmédia, captation, publicité)
  • Pilotez un budget adapté aux nouveaux processus de fabrication d’un film
  • Apprenez à négocier grâce à des exercices de simulation
  • Appréhendez le droit du travail, les droits d’auteurs, les règles hygiène et sécurité

 

 


Prochaines sessions

Paris
30 Octobre 2017

S'inscrire à la formation

Public concerné

Profil professionnel des stagiaires

Toute personne désirant accéder à la direction de production et au management d’un projet audiovisuel ou réactualiser sa connaissance du métier en fonction de l’utilisation des nouvelles technologies ou en comprendre les mécanismes pour mieux exercer son activité de production.

Pré-requis, expérience professionnelle

Pouvoir justifier d’une expérience préalable dans les métiers de l’audiovisuel, de l’industrie cinématographique ou du spectacle vivant et disposer d’un diplôme de niveau Bac minimum.

Durée totale

280 heures / 40 jours / 8 semaines

Horaires

Entre 9h30 et 18h30

Lieu de formation

CEFPF – Station Alexandre – 29/31 Boulevard Charles Moretti – 13 014 Marseille

Objectifs pédagogiques

A l’issue de ce programme, les stagiaires :

  • savoir évaluer les besoins techniques et artistiques d’un film de long-metrage, court metrage, publicitaire, documentaire, institutionnel et cross media
  • savoir établir le plan de travail
  • savoir chiffrer les differents postes d’un devis de long-métrage  et organiser la gestion financière du budget
  • acquérir les connaissances fondamentales du code de la propriété intellectuelle
  • savoir négocier les rémunerations et les contrats des differents intervenants (personnel, prestataires, locations)
  • acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la gestion administrative et sociale d’une équipe de tournage
  • comprendre l’utilisation des nouvelles technologies (prise de vues, construction de décors, effets spéciaux, post-production, supports d’exploitation) dans la fabrication d’un film et être en mesure d’évaluer les incidences de leur utilisation (enjeux financiers, organisationnels et artistiques)
  • comprendre la chaîne de postproduction et assurer le lien avec le directeur de postproduction
  • acquérir les connaissances générales concernant les financements d’une œuvre cinématographique et audiovisuelle
  • savoir construire et analyser un plan de financement
  • savoir construire un plan de trésorerie et suivre ses besoins de trésorerie pendant le tournage

Méthode pédagogique

6 semaines d’élaboration de devis détaillé d’un long métrage ou d’un téléfilm suivies de deux semaines d’élaboration de devis d’autres supports (documentaire, publicité, cross média, captation)

Evaluation

Par les stagiaires : Evaluation hebdomadaire au moyen de questionnaires remis aux stagiaires et analysés par le coordinateur pédagogique,

Par le CEFPF : Examen final et soutenance orale face à un jury composé de professionnels en activité.

Les intervenants

Formateur référent :
Pascal SERVAIS , producteur et directeur de production

Autres intervenants :
Experts qualifiés et professionnels reconnus sont prévus.
Pour plus de détails, contacter le service pédagogique.

Formation La direction de production – Management d’un projet audiovisuel

SEMAINE 1 :
ChIFFRagE D’uN DEVIS D’uN FILM DE LoNg MEtRagE

1ère journée :

Introduction à la formation

Présentation des stagiaires et des formateurs
Vue d’ensemble du déroulement des différents modules composants la formation.

Le rôle du directeur de production

• Planifier, organiser, diriger et contrôler les différentes activités de production
• Piloter les budgets et les calendriers de production
• Contrôler la conformité des pièces
• Résoudre, avec son équipe, les problèmes rencontrés sur la chaîne de production
• Animer l’équipe de production
• Gérer les ressources humaines du service (recrutement, évaluation, formation…

Présentation du scénario servant de base à l’élaboration du devis

Présentation du scénario.
Les différentes étapes de la production d’un film :
• prépréparation : écriture, réécriture, recherche de financement,
• préparation : casting, repérages, dépouillement, plan de travail, découpage technique, devis…
• tournage : organisation du tournage,
• postproduction : montage, sonorisation, laboratoires.
Le découpage technique :
• les différents types de découpage technique,
• son utilité pour le tournage.
Exercice pratique : Les participants procèdent au découpage technique de quelques séquences du film choisi à titre d’exemple
Présentation du devis-type du plan comptable pour les films :
• historique de la codification du devis-type et de son usage professionnel,
• étude de ses différents postes,
• les bases du devis : l’outil de travail essentiel du directeur de production,
• les dépenses hors coût technique

2ème journée :

La cession des droits de l’auteur au producteur

Définition du droit d’auteur, de l’œuvre audiovisuelle et de sa divulgation
Les dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle :
• l’évolution et la spécificité actuelle du droit d’auteur français
• la qualification du statut d’auteur et la nature de ses droits,
• les ayant-droits à la qualité d’auteur,
• les différentes formes d’œuvres,
• les notions d’œuvres de collaboration, collectives et composites pour la détermination des apports de chaque participant
• le droit moral et le droit patrimonial
Les différents textes relatifs aux droits des auteurs :
• les conventions internationales,
• le droit européen,
• le copyright.
La protection des œuvres :
• les droits à la paternité de l’œuvre,
• les critères et les formalités de protection de l’œuvre
Les problématiques du droit des auteurs :
• les problèmes soulevés par les nouveaux moyens de diffusion,
• les différentes formes d’atteintes à la perennité des œuvres,
• les recours contre les infractions

3ème journée :

L’identification des besoins techniques et artistiques du film (1)

Le minutage du film :
• son importance pour le tournage,
• les méthodes utilisées,
• l’évaluation du temps de tournage et des « minutes utiles » par jour de tournage, Exercice pratique : Les participants effectuent le minutage de plusieurs scènes du film choisi à titre d’exemple. A partir d’un séquencier minuté, ils évaluent la durée de tournage du film.
Le dépouillement :
• définition du dépouillement,
• présentation détaillée de la feuille de dépouillement,
• les enjeux du dépouillement dans la phase de préparation du tournage
Exercice pratique : Les stagiaires, répartis en sous-groupes, effectuent l’ensemble du dépouillement du film à budgétiser.

4ème journée :

L’identification des besoins techniques et artistiques du film (2)

Le minutage du film.
Le dépouillement.
Exercice pratique : Les stagiaires, répartis en sous-groupes, effectuent l’ensemble du dépouillement du film à budgétiser

5ème journée :

L’assistant réalisateur : son rôle et ses rapports avec l’équipe de production

L’équipe de réalisation :
• le premier assistant, son rôle, ses missions,
• le second assistant, son rôle, ses missions,
• les autres membres de l’équipe.

Etablissement du plan de travail

L’élaboration du plan de travail :
• le regroupement par lieux, décors, sous-décors,
• les méthodes utilisées : logiciel, plan de travail à baguettes,
• les relations du premier assistant avec le directeur de production, le chef décorateur et le régisseur général pendant l’établissement du plan de travail,
• l’utilité du plan de travail pour chaque membre de l’équipe.

SEMAINE 2 :

1ère journée :

Etude du poste « Droits artistiques »

Le dépouillement du film
Exercices pratiques : – les stagiaires chiffrent le poste “droits artistiques”: auteurs, réalisateur, musiciens, frais afférents aux manuscrits.
– ils établissent le planning de production pour le film en fonction des besoins inscrits sur le plan de travail.
– ils examinent, à partir des Conventions Collectives, les règles d’usage et les possibilités de négociation concernant les heures supplémentaires, les défraiements, les voyages et indemnités pour les véhicules ou le matériel.
– ils calculent le salaire d’un ouvrier d’après une feuille horaire établie sur une semaine de tournage.

Etude et chiffrage du poste « Personnel » (1)

Exercices pratiques : Chiffrage du poste « Personnel » :
Les participants chiffrent le poste du devis en tenant compte du plan de travail et du planning de production qu’ils ont établis.

2ème journée :

Etude et chiffrage du poste « Personnel » (2)

Exercices pratiques :
– Chiffrage du poste « Personnel et charges sociales » :
Les participants chiffrent le poste du devis en tenant compte du plan de travail et du planning de production qu’ils ont établis.

Les contrats des techniciens

Les conditions générales d’emploi des techniciens :
• les dispositions légales sur les contrats à durée déterminée,
• les conditions actuelles de la situation des intermittents,
• les différentes conventions collectives.

3ème journée :

La gestion des rémunérations

Les catégories de salariés et les différentes cotisations sociales
Les bases de calcul des régimes sociaux
Les délais de déclaration des salaires et la régularisation du compte des cotisations
Les abattements fiscaux

Les conventions collectives

Connaître le champ d’application des conventions collective
La convention collective du cinéma
La convention collective de l’audiovisuel

4ème journée :

Etude et chiffrage du poste « Interprétation et agents artistiques »

Le recrutement des artistes-interprètes :
• les négociations relatives au casting : les ambitions artistiques et les contraintes financières,
• la liste artistique,
• les incidences financières du casting sur le devis du film,
• la bonne exécution des contrats des comédiens Exercices pratiques : – Chiffrage du poste «Interprétation et agents artistiques» : Les stagiaires chiffrent le poste concerné en tenant compte du scénario du film, du plan de travail, des barêmes et des tarifs en vigueur ainsi que des charges sociales afférentes
– Les stagiaires apprenent à négocier avec un agent artistique

5ème journée :

Les artistes-interprètes : les droits voisins du droit d’auteur et le droit à l’image

• Les dispositions légales et les modalités de rémunérations
• Les clauses essentielles et les négociations des contrats
• La profession et le rôle d’agent artistique.
• Les directeurs de casting et les chefs de file de figuration
Les aménagements et les frais de décoration L’organisation du travail et la responsabilité du décorateur
Analyse qualitative et quantitative du coût des travaux

SEMAINE 3

1ère journée :

Etude du poste « Personnel et charges sociales » (2)

Le rôle de l’administrateur de production collaborateur direct du directeur de production
Le contrôle des coûts par rapport au devis
Le contrôle des contrats des comédiens et de leur bonne exécution
•L’élaboration de l’échéancier de trésorerie
La comptabilisation des dépenses et l’élaboration hebdomadaire du compte film
Les bulletins de salaires et les déclarations de charges sociales
• La réintégration de la comptabilité analytique du film à la comptabilité générale de la société de production

2ème journée :

Chiffrage du poste « Décors et costumes »

Etude du travail du chef décorateur :
• les conditions de tournage en studio,
• les règles de construction et d’implantation des décors
• les aménagements spécifiques favorisant les conditions de tournage,
• L’utilisation du numérique dans la construction de décors

3ème journée :

Le rôle du chef décorateur

Présentation du travail de chef décorateur et des équipes de décoration
La différence entre la création d’un décor en studio et la transformation d’un décor sur un lieu naturel.
Les effets spéciaux de décoration

Chiffrage du poste « Décors et costumes »

Exercice pratique : Chiffrer les décors et les costumes

4ème journée :

Le régisseur général : son équipe, son rôle et ses responsabilités

La place et l’importance du régisseur au sein de l’équipe du film
Les étapes de son intervention
Les différentes missions du régisseur général :
• repérages,
• autorisations de tournage et de stationnement,
• relations avec les prestataires,
• annexes et installation de services,
• voyages, transports, repas,
• contrôle de la consommation de pellicule.
Ses relations quotidiennes avec le directeur de production et l’équipe de mise en scène.
La feuille de service et la gestion des imprévus.

Etude du poste « transports, défraiements, régie » (1)

Le rôle du régisseur général et les incidences de ses missions sur le devis :
• la reconnaissance des décors,
• l’étude des possibilités d’accès et d’emplacements logistiques,
• les demandes d’autorisation de tournage,
• la préparation des itinéraires,
• les relations avec les propriétaires de décors et l’environnement,
• l’aide logistique aux décorateurs,
• l’organisation des effets spéciaux,
• l’installation des annexes et des services,
• l’assistance au tournage,
• les voyages et les transports,
• la relation avec les douanes,
• les achats et locations,
• le contrôle de la consommation pellicule,
• la gestion des figurants, de l’hébergement et des repas,
• les frais de régie,
• les conditions et la durée d’intervention des
régisseurs et de leurs adjoints, Exercice pratique : Chiffrage du poste “Transports, défraiements, régie”.

5ème journée :

Hygiène et Sécurité – Respect du code du travail

Qu’est-ce que la prévention des risques professionnels ?
Comment prévenir les risques professionnels ?
Les risques professionnels dans la production cinématographique

SEMAINE 4

1ère journée :

Etude du poste « Moyens techniques : Caméras, lumières et machinerie »

Les différents matériels de prises de vues (argentiques et numériques)
• les mouvements de caméra,
• les vérifications de la qualité du matériel,
• l’établissement de la liste matériel,
• l’évaluation du temps d’installation, de tournage et de rangement du matériel.

Le rôle du chef opérateur

Présentation du métier de directeur de la photographie
La relation du directeur de la photographie avec le réalisateur
La puissance expressive des plans en relation avec le recul de la caméra et la distance focale
Le cadrage et les conditions techniques de mise en place des appareils selon les optiques et leurs possibilités d’emploi
La construction de l’éclairage d’une scène.
Les techniques d’éclairage.
Analyse quantitative et qualitative du coût des locations de matériels.

2ème journée :

Etude et Chiffrage du poste « Moyens techniques : le son »

Présentation du métier de l’ingénieur du son et de son équipe
La relation de l’ingénieur du son avec le réalisateur
Le matériel d’enregistrement du son sur le plateau
Les nouveaux supports d’enregistrement
La gestion des originaux
Exercice pratique : – Chiffrage du matériel son

3ème journée :

Le processus de postproduction (1)

Le rôle du directeur de postproduction :
• gestion humaine et financière,
• son champ d’expertise,
• ses responsabilités,
• les étapes et la fin de sa mission.

4ème journée :

Le processus de post production (2)

Le travail laboratoire.
Les étapes du montage traditionnel (image et son).
Le montage virtuel. Le montage son.
Les effets spéciaux.
Le mixage.
L’étalonnage.
Les finitions films et tv.
Exercice pratique : Etablissement du planning de postproduction du film.

5ème journée :

Etude et Chiffrage du poste « Pellicules – Laboratoire »

Les différents systèmes et les étapes du montage image :
• les principes du montage traditionnel et virtuel,
• la chronologie des opérations de finitions,
• les nécessités d’une bonne organisation,
• la définition des meilleurs chemins technologiques, du plan de travail et du planning,
• la détermination du travail de l’équipe de montage.
Le montage son :
• les différents aspects techniques et artistiques de la préparation des sons pour le mixage,
• les étapes de travail du laboratoire :
le traitement de la pellicule, de sa sortie de la caméra jusqu’à la projection du film en salles,
• la fabrication des trucages,
• l’impact de l’utilisation des nouvelles technologies,
• les différents formats de diffusion,
• les étapes de fabrication du master et des copies d’exploitation vidéo
• la fabrication des films annonces. Les particularités du tournage en vidéo

SEMAINE 5

1ère journée :

Etude et Chiffrage du poste « Pellicules – Laboratoire »

Chiffrage des postes : « Matériel son et finitions sonores », « Auditoriums », « Pellicules et montage », « Laboratoires ».
Visite d’une societé de traitement numérique

2ème journée :

Les droits musicaux et leur gestion

Les différents organismes de gestion des droits musicaux :
• la SACEM :
– le fonctionnement de la SACEM,
– les relations entres la SACEM, la télévision et la radio,
• les différentes sociétés chargées de la perception des droits musicaux dans d’autres domaines d’utilisation,
• les relations internationales de la SACEM avec des organismes associés dans de nombreux pays,
• les conditions d’intervention des sociétés de gestion collective des droits en ce qui concerne les droits voisins,
• les différents modes d’utilisation des musiques en fonction de l’origine des droits.

Etude et Chiffrage du poste « La bande annonce »

La préparation, le tournage et la réintégration des images truquées dans le montage du film
Le coût des effets spéciaux numériques

3ème journée :

Etude et Chiffrage du poste « Sous-titrage / Doublage »

Etude de devis pour le scénario dépouillé

Etude et Chiffrage du poste « La bande annonce »

Voir des bandes annonces et réfléchir sur les besoins propres du film, définir les qualités d’une bande annonce, imaginer les séquences retenues

4ème journée :

Etude du poste : « assurances et frais divers »

L’organisation des assurances dans le secteur cinématographique
La responsabilité civile
Les différents risques de production
Les circonstances aggravantes de ces risques
L’assurance négatif
Les “battements”
La conservation des décors
La valeur des dommages et les montants des indemnisations
La BNC (Bonification pour Non Sinistre)
L’expertise des sinistres
La prime d’assurance La garantie de bonne fin
Le dossier de garantie

Etude et Chiffrage du poste : « Frais divers »

Chiffrage du poste « Assurances »
Etude et chiffrage du poste « Publicité »
Etude et chiffrage du poste « Frais d’acte et de contentieux »
Etude et chiffrage du poste « Frais généraux »
Le plan de financement :
– le calcul des frais financiers et des frais généraux à partir de l’étude d’un devis et d’un plan de financement.

5ème journée :

Etude et Chiffrage du poste « Frais d’actes et d’enregistrement »

Role de la SACD, et les principaux organismes de protection des textes dans les pays producteurs avec la France
Définition et rôle du RCA, cas de figure d’une coproduction
Simulation d’inscription et d’immatriculation d’un film au RCA -CNC

SEMAINE 6

1ère journée :

Les aides et les Services du CNC

Le rôle du CNC et les mécanismes de son intervention
Le budget du CNC : ses ressources et ses charges
Le fonctionnement de l’aide automatique
Les critères et les modalités d’attribution des aides sélectives
La contribution du COSIP au cinéma.

L’agrément

L’agrément des investisements et le devis estimatif
L’agrément de production et le devis définitif

2ème journée :

Les SoFICa

Historique de leur développement et de leur rôle depuis leur création
Présentation des sociétés actuellement en activité
Le cadre légal actuel des obligations
de remboursement
Les différentes stratégies d’investissement et d’intervention
Les SOFICA adossées aux groupes audiovisuels
Cas pratique : analyse de contrats

Les interventions des collectivités territoriales

Historique des politiques territoriales en matière cinématographique
Les mécanismes d’intervention des différentes régions en matière de production :
• les subventions,
• les aides remboursables (PACA),
• Le cas particulier de Rhône Alpes Cinéma.
L’intervention des Conseils Généraux, des villes et des communautés urbaines

3ème journée :

Les mécanismes de soutiens européens

Les aides au développement de projet :
• le programme Media,
• les actions du plan Media II,
• les critères de sélection des projets

Eurimage

Les aides à la production :
• le rôle d’Eurimage,
• les critères de sélection des projets.

4ème journée :

Les coproductions internationales

La recherche de partenaires
Les accords intergouvernementaux
et conventions négociées entre différents pays en vue de favoriser les coproductions
Le cadre juridique des coproductions
Les contrats

Le crédit d’impôt national et international

Historique de la mise en place du crédit d’impôt
Les conditions d’attribution
Les dépenses éligibles
Les délais et formalités du dépôt de demande de crédit d’impôt

5ème journée :

Le distributeur et l’exploitation des films en salle

Le rôle du distributeur et la « location » du film en salle
La stratégie de sortie du film
La négociation du contrat de distribution :
Le minimum garanti et les frais d’édition
Les aides nationales et européennes à la distribution
Les interlocuteurs du distributeur : les exploitants La remontée et la répartition des recettes salles La rémunération du distributeur

SEMAINE 7

1ère journée :

Le plan de financement

Exercice pratique : Les participants réfléchissent à un plan de financement possible du film en fonction du casting et du devis

2ème journée :

L’échéancier de trésorerie

Exercice pratique : Etablissement de l’échéancier des dépenses et des ressources du film

L’escompte des contrats

Relation entre l’échéancier de dépenses et rentrées des financements
Détermination des contrats à escompter et les dates d’escompte
Evaluation des frais financiers à prévoir
Les sociétés d’escompte et la garantie de l’IFCIC

3ème journée :

Le film publicitaire

Etude de cas : lecture d’un storyboard, faisabilité et stratégie commerciale

4ème journée :

Le film institutionnel

Etude de cas : Stratégie et étude d’un cas concret
Chiffrage d’un devis

5ème journée :

Le documentaire

Etude de cas : Stratégie et étude d’un cas concret
Chiffrage d’un devis

SEMAINE 8

1ère journée :

Le film de captation (1)

La gestion des caméras, des synthés et des effets, du son
Le direct

2ème journée :

Le film ou reportage de captation (2)

Définir les acteurs de la captation, qui fait quoi ?
Responsabilité du chef de car, du chargé de production, du réalisateur

3ème journée :

Le transmédia (1)

Comprendre la logique économique du numérique Identifier les différents Business Modèles du numérique et leur évolution à partir d’études de cas
Les nouveaux Business Modèles du numérique
Le plan d’affaires d’un projet d’édition Transmédia

Introduction

Les nouveaux consommateurs, leurs comportements aujourd’hui en matière de contenus

typologie des modèles économiques du numérique

• Le modèle publicitaire : sur Internet / sur les réseaux sociaux / sur les écrans mobiles / sur les nouveaux écrans (tablettes, TV connectées)
• Le modèle payant : sur Internet / sur les réseaux sociaux / sur les écrans mobiles / sur les nouveaux écrans (tablettes, TV connectées) Le modèle hybride du Freemium

Monétiser son offre de contenus dans un environnement numérique

Pourquoi et comment construire une offre multiplateforme
Les clés de la rentabilité dans un environnement numérique Les vertus de la diversification

4ème journée :

Le transmédia (2)

Etude de cas illustrés
• Projet,
• Thème et point de vue,
• Schéma narratif,
• Durée de fabrication,
• Durée de lecture linéaire et non linéaire,
• Outil informatique utilisé,
• Equipe technique (postes),
• Budget,
• Plan de financement,
• Diffusion.

5ème journée :

Le transmédia (3)

Connaître les aides de soutien à la production transmedia
Appréhender les questions juridiques liées à ces projets

Stratégies pour stimuler l’innovation, la recherche et le develloppement des projets transmédia

– rôle du CNC dans le soutien à la production de programmes transmédia ;
– nouveaux dispositifs de soutien à la création transmédia ;
– soutien sélectif et aides automatiques ;
– aides régionales et européennes ;

Chaîne des droits et reglementation liée aux projets transmédia

Le cadre de référence du droit de l’audiovisuel :
– oeuvre de collaboration (vs œuvre collective);
– cession de droits d’auteur : auteurs littéraires et graphiques;
– la responsabilité juridique du producteur.

Evolutions du cadre réglementaire :

– accords producteurs / diffuseurs et convention collective;
– introduction de nouveaux diffuseurs : les SMAD (Services de Média Audiovisuel à la Demande);
– accords de coproduction internationale.

VaLIDatIoN FINaLE PouR L’obtENtIoN Du CERtIFICat PRoFESSIoNNEL FFP

Exercice pratique (conception d’un devis d’un clip) et présentation devant un jury composés de professionnels en activité
BILAN DE LA FORMATION

Matériel utilisé

  • Lecteur DVD,
  • Videoprojecteur
  • PC

Les conditions de prise en charge des différents programmes de formation du CEFPF dépendent de votre situation professionnelle et des conditions de réalisation de la formation : plan de formation, période de professionnalisation, Congé Individuel de Formation (CIF), Droit Individuel à la Formation (DIF) ou Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Accédez aux conditions de prise en charge vous concernant en sélectionnant dans le menu ci-dessous votre situation professionnelle.


Plus de détails sur ce mode de financement

Témoignages de stagiaires

Vous avez participé à cette formation et vous voulez témoigner ? Contactez-nous ou appelez-nous au 01 40 30 22 35.




Pour un rendez-vous avec un conseiller pédagogique
Appelez-nous au 01 40 30 22 35 - ou utilisez le formulaire en ligne
Email
Print