Centre Européen de Formation à la Production de Films

FORMATION Réécrire son scénario – Classe virtuelle professionnelle

À l’issue de cette formation, les stagiaires auront acquis les fondamentaux pour présenter un projet audiovisuel devant des professionnels. Par le biais d’exercices pratiques, ils pourront aborder avec sérénité et professionnalisme cette étape importante dans la processus de développement d’un projet audiovisuel.

Durée : 140 heures / étalées sur plusieurs journées
  • Etablir un diagnostic efficace de son scénario (synopsis ou traitement) et analyser la dramaturgie de son scénario
  • Evaluer les points- Proposer des pistes de réécriture en fonction des éléments expertisés lors de la première semaine. faibles du sujet, du récit et de la narration, des personnages et des dialogues.
  • Approfondir la construction des personnages et de leurs trajectoires émotionnelles
  • Acquérir une méthodologie permettant de réécrire son scénario en gagnant en intensité émotionnelle et en justesse psychologique
  • Recadenser le rythme de son histoire
  • Éliminer les temps morts scénaristiques
  • Rendre des dialogues plus crédibles, plus profonds, plus riches
  • Bénéficier d’une réflexion sur son projet afin d’aboutir à une nouvelle version plus convaincante et plus susceptible d’être mise en production, à la suite de la formation.
  • Savoir comment démarcher un producteur et vendre son projet
    outils de démarchage et de présentation : pitch, synopsis, traitement, continuité dialoguée, note d’intention…

Public concerné

Profil professionnel des stagiaires

Réalisateurs, producteurs, scénaristes de formats courts, script-doctors, monteurs, journalistes, documentaristes ainsi que les personnes ayant déjà une pratique d’écriture (roman, nouvelle, théâtre, BD, scénario de long métrage d’animation…)

Pré-requis, expérience professionnelle

Avoir la première version de son scénario

Horaires

140 heures – 9h30-13h30 / 14h30-18h30

Lieu de formation

CEFPF – 19, rue de la Justice – 75020 Paris

Objectifs pédagogiques

Objectif principal

À l’issue de cette formation, les stagiaires auront acquis les fondamentaux de la dramaturgie par le biais d’exercices pratiques et d’analyses filmiques pour entreprendre le développement de leur projet de long métrage grâce à un suivi personnalisé.

METHODE PEDAGOGIQUE

Mise en situation professionnelle

Evaluation

– Par les stagiaires : bilan hebdomadaire sur le contenu pédagogique de la formation au moyen de questionnaires d’évaluation remis aux stagiaires et analysés par le coordinateur pédagogique.
– Par le CEFPF : contrôle continu, questionnaire écrit et pitch du projet face à un jury composé de professionnels en activité.

Responsable pédagogique :
Michaël LEBLANC

Formation Réécrire son scénario – Classe virtuelle professionnelle

PARTIE 1 . Première et Deuxième semaines : Diagnostic Général des projets des stagiaires (70 heures)

Première et Deuxième journées : Etat des lieux :


Rencontre avec l’intervenant référant et établissement d’un état des lieux des projets.
Evaluation d’un objectif individuel tenant compte du niveau du stagiaire, de l’avancé de son projet…

Troisième et Quatrième journées : Le Genre :


Dissociation entre la forme narrative, le style et le genre

Redécouverte des genres sous l’angle narratif

Cinquième et Sixième journées : La place du spectateur dans le processus narratif :


Le spectateur, partenaire officiel du processus narratif.
La préparation et le paiement.
L’ironie dramatique / La surprise / Le mystère.
La nécessité de clarté (des personnages et des éléments de l’intrigue).
Le suspens qui fait participer consciemment le spectateur.
Le sous-texte qui fait participer inconsciemment le spectateur.

Septième et Huitième journées :

Redimensionnez la profondeur de son protagoniste


– Les différents degrés de caractérisation selon le genre de film choisi
La trajectoire du personnage (arc)
Le rôle du conflit dans la caractérisation.
Mythe, archétype et personnage universel
La psychologie des personnages (présentation de quelques outils).
Comment éviter les stéréotypes
Exercices pratiques en groupes et coaching individuels

Neuvième et Dixième journées : Rendre ses dialogues plus crédibles


Le bon et le mauvais dialogue : ce qui les différencie.
Dialogue et caractérisation.
Dialogue et informations.
Dialogue et sous-texte.
Dialogue et musicalité.


Chaque stagiaire présente deux séquences dialoguées de leur scénario face au reste du groupe, de l’intervenant et de deux comédiens professionnels. Puis les comédiens se mettent à lire à voix haute chacune des séquences. En regardant les acteurs jouer les scènes, en situation, les stagiaires prennent conscience des conséquences de leurs dialogues.


Les stagiaires peuvent ainsi avoir un retour direct sur la crédibilité de leurs personnages et la justesse des dialogues. Ces deux premières journées permettent aux stagiaires d’envisager d’autres pistes et d’aller plus loin dans le développement de leur imaginaire.

PARTIE 2 : Troisième semaine : Ecrire en tenant compte des financements et des attentes de la production (28 heures)


Première journée :


Le coût des mots : Comment un producteur évalue-t-il un scenario ? (1/2)
Ecrire en tenant compte du marché
Rythme du scénario et durée du film

Deuxième journée :


Le coût des mots : Comment un producteur évalue-t-il un scenario ? (2/2)

Troisième journée :


La note d’intention

Quatrième journée :


Les outils de démarchage et de présentation

PARTIE 3 : ATELIER DE REECRITURE DES PROJETS PERSONNELS (28 heures)


Lors de cette deuxième partie, les stagiaires ont 4 rendez-vous personnalisés, chacun espacé entre un et deux mois (selon les sous-objectifs fixés lors des entretiens).

L’objectif est l’élaboration d’un synopsis détaillé accompagné d’une note d’intention et éventuellement, selon l’avancement du projet, de séquences dialoguées (voir d’une version 2 du projet).
La formation allie l’écriture en atelier, favorisant une ambiance de travail interactif, à des séances d’écriture individuelles régulièrement ponctuées par des entretiens personnalisés avec le formateur référent.
Ce travail permet ainsi de réunir l’ensemble des conditions utiles aux participants pour développer efficacement l’écriture de leur projet dans le prolongement de la formation.

Cette deuxième phase de travail (atelier collectif et entretiens individuels) se déroule en plusieurs phases :


– Le formateur référent donne d’abord un « cahier des charges » (ou « canevas ») aux stagiaires, reprenant les principales règles de dramaturgie enseignées dans la première partie du stage. Il s’agit, pour les stagiaires, de s’interroger globalement sur leur intention d’auteur, leur sujet, leur point de vue, mais aussi sur leurs personnages, les objectifs et enjeux, les obstacles, le dénouement, la transformation éventuelle de leurs personnages, etc.

– Une fois ce cahier des charges rempli, le formateur référent organise un tour de table (atelier collectif) afin que chaque stagiaire s’exprime sur son projet. De manière à obtenir quelques retours constructifs de la part du formateur référent, ainsi que des autres stagiaires.

– Jusqu’à l’élaboration d’une première version de synopsis et de note d’intention, voir d’une deuxième version du projet, les entretiens suivants sont individuels et permettent d’affiner de plus en plus : l’intention de l’auteur, la caractérisation des personnages, la construction de l’intrigue, etc.

Au cours de ce travail d’accompagnement individuel et collectif, chacun des points suivants sera abordé :


Analyse globale du projet :


Il s’agit dans un premier temps d’évaluer les ressources et les pistes de développement proposées pour chaque projet, à savoir :
– préciser la genèse des projets
– définir la nature de l’inspiration des stagiaires
– déterminer le genre choisi en fonction du sujet

Le formateur est aussi amené à préciser avec chacun des stagiaires les éléments fondamentaux de son sujet, soit :


– Le point de vue de l’auteur
– Le choix du genre
– La nature de l’enjeu
– Le thème
– La structure dramatique
– Le choix du contexte
– Le potentiel du sujet aujourd’hui
– L’impact sur le public
– Les ressources du sujet en fonction du développement envisagé

PARTIE 4 : METHODE DU PITCH – CONVAINCRE UN PRODUCTEUR (28 heures)


Première journée : La méthode du Pitch 1/2


Deuxième journée : La méthode du Pitch 2/2


Troisième journée : Soutenance face un jury composé de plusieurs producteurs.


L’objectif de cette validation est de pouvoir mesurer les progrès accomplis et de valider l’avancée du développement (structure dramatique, force des personnages, cohérence des dialogues etc).

Quatrième journée : Bilan de la formation :


Après le face à face avec le producteur, le formateur référent s’entretient une dernière fois avec les stagiaires. D’abord à l’intégralité du groupe pour débriefer de l’entretien avec le producteur, puis individuellement pour réfléchir sur les pistes de travail à envisager pour continuer son développement après la formation.

Planning d’une journée type
Exposé théorique, exercices pratiques.
Développement des projets personnels des stagiaires.
Analyse et évaluation des scénarios.
Entretiens personnalisés et travaux en sous-groupes à la demande des stagiaires.
Supports fournis aux stagiaires

Matériel utilisé

  • Dossier hebdomadaire de documentation.

Les conditions de prise en charge des différents programmes de formation du CEFPF dépendent de votre situation professionnelle et des conditions de réalisation de la formation : plan de formation, période de professionnalisation, Congé Individuel de Formation (CIF), Droit Individuel à la Formation (DIF) ou Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Accédez aux conditions de prise en charge vous concernant en sélectionnant dans le menu ci-dessous votre situation professionnelle.


Plus de détails sur ce mode de financement

Témoignages de stagiaires

Vous avez participé à cette formation et vous voulez témoigner ? Contactez-nous ou appelez-nous au 01 40 30 22 35.