Centre Européen de Formation à la Production de Films

FORMATION Le réalisateur et le directeur d’acteurs sur une fiction courte (CIF / CSP)

Vous souhaitez vous lancer dans la réalisation d’une fiction courte ? Apprenez la direction de comédiens et le processus de fabrication d’une fiction courte (écriture/réalisation/montage).

Durée : 12 semaines / 420 heures
  • Initiez-vous à la dramaturgie
  • Appréhendez les enjeux de la production d’un format court
  • Développez des compétences en tant que réalisateur sur une fiction courte
  • Apprenez à diriger vos comédiens
  • Initiez-vous aux différentes étapes de postproduction (montage de court métrage)

Public concerné

Profil professionnel des stagiaires

Scénaristes, réalisateurs désirant passer à la fiction, assistants réalisateurs, chefs opérateurs, cadreurs, ingénieurs du son, assistant directeur de casting, ou techniciens souhaitant appréhender la direction d’acteurs et acquérir les connaissances de base nécessaires à la réalisation d’un court métrage cinéma ou d’une fiction courte pour la télévision.

Pré-requis, expérience professionnelle

Diplôme au moins équivalent au Bac ou expérience professionnelle évaluée par les responsables pédagogiques du CEFPF sur présentation d’un curriculum vitæ.

Horaires

Entre 9h30 et 18h30

Lieu de formation

CEFPF – 19, rue de la Justice – 75020 Paris

Objectifs pédagogiques

Les stagiaires devront apprendre à :

  • s’adapter à différents profils de comédiens
  • se familiariser à différents registres de jeu cinématographique
  • formuler clairement et précisément leurs intentions à un comédien
  • adopter un langage commun de travail entre comédiens et réalisateurs
  • savoir diriger un comédien pendant une séance de casting
  • savoir sensibiliser le comédien aux déplacements dans un cadre imposé par la mise en scène
  • apprendre au directeur d’acteurs à gérer l’univers sonore d’une scène
  • savoir anticiper l’écart entre le jeu de l’acteur et ce que filme le chef opérateur
  • savoir écrire le scénario d’un court métrage de fiction ou d’une fiction courte, en fonction des contraintes artistiques, techniques et de production
  • savoir organiser la réalisation d’un court métrage de fiction ou d’une fiction courte
  • connaître l’économie actuelle de la production des courts métrage cinéma et des fictions courtes
  • connaître les dispositifs d’aide de financement au court métrage et à la fiction courte ainsi que les possibilités d’exploitation et de diffusion
  • savoir diriger un plateau et communiquer avec les différents postes techniques nécessaires à la réalisation d’un court métrage ou d’une fiction courte
  • développer les compétences artistiques et techniques nécessaires à la postproduction d’un court métrage de fiction ou d’une fiction courte

Méthodes Pédagogiques

Mise en situation professionnelle du métier de directeurs d’acteurs à partir :

  • d’interventions de professionnels du secteur
  • de simulations de castings
  • d’exercices de direction d’acteurs face à la caméra à partir de scènes de long métrages.

Evaluations

Par les stagiaires : Evaluation hebdomadaire au moyen de questionnaires remis aux stagiaires et analysés par le coordinateur pédagogique.

Par le CEFPF : Examen final et soutenance orale face à un jury composé de professionnels en activité.

Formateurs référents :

Brice CAUVIN, réalisateur de fictions, metteur en scène
Maria-Lucia CASTRILLON, réalisatrice

Intervenants

Experts qualifiés et professionnels reconnus sont prévus. Pour plus de détails, contacter le service pédagogique.

Formation Le réalisateur et le directeur d’acteurs sur une fiction courte (CIF / CSP)

SEMAINE 1 : DéFINITION DE LA RELATION ACTEUR/RéALISATEUR

1ère journée

Intervention du réalisateur, du comédien et du cadreur :
Présentation des stagiaires en présence
des deux formateurs référents.
Définition des objectifs de la formation et lecture des scènes exploitées pendant la formation.

2ème journée

Qu’est ce qu’un réalisateur? Interventions du réalisateur et du cadreur.
Les différentes approches de la direction d’acteurs selon le style de mise en scène.

3ème journée

Qu’est ce qu’un acteur? Interventions du comédien
et du cadreur.
Approche de la direction d’acteurs selon le style de jeu, l’époque et le genre de films.

4ème journée

Intervention du comédien :
Analyse du jeu des comédiens à travers des extraits de long métrages.

5ème journée

Intervention du réalisateur :
La confrontation comédien/réalisateur en tenant compte de la diversité des expériences et des œuvres cinématographiques et audiovisuelles.
La formulation par le réalisateur de ses intentions aux comédiens.
La recherche d’un dialogue visant à l’efficacité : « le point de convergence ».

Bilan de la semaine et préparation de textes pour la semaine suivante

SEMAINE 2 : 
PRéPARATION à LA FONCTION DE DIRECTEUR D’ACTEURS

1ère journée

Intervention du comédien :
Apprendre à sensibiliser les comédiens au scénario :
– intention générale du scénario,
– mécanique de l’histoire,
– structure du scénario,
– caractéristiques des personnages et analyse de leurs enjeux (enjeu principal et enjeux secondaires).
Comprendre et discerner l’énergie cachée dans les personnages, dans la scène.
Formuler son point de vue aux acteurs sur le scénario en les conduisant à dépasser l’intrigue et en privilégiant l’émotion plutôt que l’intellect.

2ème journée

Intervention du comédien :
Le rôle du directeur d’acteurs dans la construction d’un personnage :
– relier « l’objectif de scène » avec « l’objectif général » du personnage,
– permettre aux directeurs d’acteurs de faire comprendre « le passé immédiat » d’un personnage,
– créer l’interaction entre les personnages.

3ème journée

Intervention du réalisateur :
Les difficultés de la direction d’acteurs :
– permettre à l’acteur de s’adapter à la continuité du récit sans être victime de l’ordre de tournage des séquences,
– savoir diriger plusieurs comédiens dans une même scène.
Les limites de la direction d’acteurs :
– prendre conscience des difficultés du comédien à appréhender son rôle et de l’impossibilité de faire comprendre certaines intentions.
Les différentes méthodes de direction d’acteurs
Les types de méthodes de direction d’acteurs sur le plateau : dirigiste, soustractive, négationniste, la méthode de confiance, la méthodes de l’improvisation
Analyse d’exemples issus du répertoire français
Analyse d’une œuvre de l’intervenant
Exercice technique
Chaque stagiaire utilise une des méthodes étudiées pour diriger une scène avec deux comédiens extérieurs

4ème journée

Interventions du comédien et du cadreur :
Rencontre avec les comédiens des ATELIERS DU SUDDEN

5ème journée

Intervention du réalisateur et du cadreur :
– choix définitif, en présence du réalisateur, par les stagiaires des scènes qui seront exploitées en semaine 3, 4 et 5,
– planning des tournages pour les castings filmés en semaine 3.

SEMAINE 3 : 
CHOIx DES ACTEURS EN FONCTION DES ENJEUx DE LA MISE EN SCèNE

1er journée

Intervention du comédien :
Comment un comédien réussit-il à s’adapter aux choix d’un réalisateur?
Analyse des choix artistiques du réalisateur et des enjeux de la mise en scène.

2ème journée

Intervention du réalisateur :
Selon quels critères choisit-on un interprète? Les motivations du choix.
Comment préparer un comédien à jouer un rôle?

3ème et 4ème journées

Intervention d’un directeur de casting et du cadreur :
– son rôle, sa relation avec le comédien et le réalisateur.
– débat autour de castings filmés.
– en s’appuyant sur la participation des comédiens des ATELIERS DU SUDDEN, mise en pratique d’une séance de casting, travail/essai à partir des scènes présentées lors de la première journée.
Face à l’ensemble du groupe, chaque stagiaire devra justifier en fonction des choix de mise en scène, sa sélection d’interprètes et formuler ses intentions lors des séances d’essai.

4ème journée

Interventions du comédien et du cadreur :
Rencontre avec les comédiens des ATELIERS DU SUDDEN

5ème journée

Intervention du réalisateur :
Fin des exercices de casting.
Projection des casting et débriefing en présence des comédiens.

SEMAINE 4 : PREMIere partie
LA RELATION ENTRE LA DIRECTION D’ACTEURS ET L’éQUIPE TECHNIQUE

Dans son travail de directeur d’acteurs, le réalisateur doit permettre à l’acteur de ne pas être directement confronté aux contraintes du plateau. Cependant il doit sensibiliser l’acteur à l’importance de l’image et du son. Cette première partie de semaine a pour but de sensibiliser les stagiaires aux besoins de l’équipe technique à l’égard des acteurs et de comprendre comment incorporer des informations techniques à leur intention de mise en scène.

1er journée

Intervention d’un chef opérateur :
Importance du cadre et de la lumière dans la position de l’acteur.

2ème journée

Intervention d’un ingénieur du son :
Sensibilisation du directeur d’acteurs à l’univers sonore et aux incidences d’une mauvaise diction de l’acteur.

SEMAINE 4 : deuxième partie
LA DIRECTION D’ACTEURS, ENJEU CENTRAL DE LA MISE EN SCèNE (1)

L’objectif des 12 demi-journées d’exercices pratiques, ayant lieu lors de la 2e partie de la quatrième semaine et pendant toute la cinquième semaine, consiste à permettre à chacun des stagiaires de se trouver confronté au rôle de directeur d’acteurs en étant coaché par un réalisateur. Chaque stagiaire dirigera pendant une demi journée plusieurs acteurs, dont il devra gérer l’interaction. Les séquences seront regroupées par famille en se servant d’obstacles qui renforceront l’intensité dramatique : obstacles physiques, obstacles mentaux, obstacles émotionnels. Un « débriefing » sera effectué après chaque exercice. Une importance particulière sera attachée au rythme et aux actions que le directeur d’acteurs doit être en mesure d’énoncer à ses acteurs de sorte qu’ils puissent disposer de ressources suffisantes pour construire leur personnage, un être luttant avec ses émotions qui doit atteindre un objectif. D’autre part une partie de l’exercice aura pour but de former le stagiaire à réagir en fonction des urgences de l’action (ex : « je veux trouver la passion », « je veux détenir la richesse », « j’ai besoin d’être considéré ») tout en veillant à ne pas déstabiliser l’acteur et lui laisser ressentir l’importance du changement.

3ème journée

Interventions du comédien et du cadreur :
Préparation des exercices filmés. Plans de travail.

4ème et 5ème journées

Interventions du réalisateur et du cadreur : Tournages des exercices de direction d’acteurs.

SEMAINE 5 :
LA DIRECTION D’ACTEURS, ENJEU CENTRAL DE LA MISE EN SCèNE (2)

1ère à la 5ème journées

Interventions du réalisateur et du cadreur :
Tournages des exercices de direction d’acteurs.
Soutenance orale d’un dossier face à un jury de professionnels comprenant un réalisateur et les formateurs référents.
Chaque stagiaire disposera de 15 minutes pour résumer les axes principaux de la manière dont il envisage exercer son rôle de directeur d’acteurs à la lumière des apports théoriques et pratiques du stage.

SEMAINE 6 :
L’éCRITURE DU COURT MéTRAgE ET DE LA FICTION COURTE

1èr journée

Les outils de lecture et d’écriture du court métrage et de la fiction cou rte : thème, sujet, idée
Les différentes phases de l’écriture du court métrage et de la fiction courte
Analyse à partir de films

2ème journée

Approche scénaristique et notions de dramaturgie applicables au scénario de court métrage L’écriture de projets (1)
Analyse à partir de films

3ème journée

Approche scénaristique et langage cinématographique, les règles à respecter
L’écriture de projets, l’ossature des histoires (2)
Analyse à partir de films

4ème journée

Le réalisateur du court métrage et de la fiction courte et l’équipe de travail
L’écriture de projets, l’ossature des histoires (3)
Analyse à partir de films

5ème journée

Lectures, évaluations et ajustements des projets en fonction des contraintes artistiques, techniques et de temps
Les composantes d’un bon pitch.
Préparation d’un exposé pour la présentation des projets des stagiaires

SEMAINE 7 :
L’ENVIRONNEMENT éCONOMIQUE DE LA PRODUCTION DU COURT MéTRAgE ET DE LA FICTION COURTE

1èr journée

Ecrire en tenant compte de la réalité de la production
Les dispositifs d’aide au court métrage et à la fiction courte
La protection du scénario
L’écriture de projets, la continuité dialoguée (4)
Analyse à partir de films

2ème journée

L’économie du court métrage et de la fiction courte,
Repères en France : les acteurs financiers, les circuits de diffusion,
Les contrats de cession et de coproduction, le devis
Analyse à partir de films

3ème journée

Le découpage technique et le story-board
Le minutage, le dépouillement, exemples concrets à partir de cas
L’écriture de projets, la continuité dialoguée (5) Analyse à partir de films

4ème journée

La direction de comédiens, stratégie de travail en fonction des projets des stagiaires
Ajustement des projets en fonction des contraintes artistiques et de production

5ème journée

Présentation des projets sous forme de pitch et ajustements des projets en fonction des contraintes artistiques et de production
Les stratégies de mise en œuvre des projets
Répartition en équipes pour le tournage et distribution des rôles

SEMAINE 8 :
L’ENVIRONNEMENT éCONOMIQUE DE LA PRODUCTION DU COURT MéTRAgE ET DE LA FICTION COURTE

1èr journée

Préparation de la mise en scène (1)

2ème journée

Préparation de la mise en scène (2)

3ème journée

Préparation des découpages techniques, plans de travail, prévisions techniques
Préparation des tournages, manipulation du matériel technique (1)

4ème journée

Préparation des découpages techniques, plans de travail, prévisions techniques
Préparation des tournages, manipulation du matériel technique (2)

5ème journée

Fin de la préparation des tournages
Mise en place des tournages débutant le lundi suivant, réglages

SEMAINE 9 :
LE TOURNAgE (1)

1èr journée

Tournage avec rotation des postes (1)

2ème journée

Tournage avec rotation des postes (2)

3ème journée

Tournage avec rotation des postes (3)

4ème journée

Tournage avec rotation des postes (4)

5ème journée

Tournage avec rotation des postes (5)

SEMAINE 10 :
LE TOURNAgE (2)

1èr journée

Tournage avec rotation des postes (6)

2ème journée

Tournage avec rotation des postes (7)

3ème journée

Tournage avec rotation des postes (8)

4ème journée

Tournage avec rotation des postes (9)

5ème journée

Clôture des tournages et point général Digitalisation.

SEMAINE 11 :
LE MONTAgE ET LA POSTPRODUCTION

1èr journée

Prise en main du logiciel de montage
Dérushage
Organisation et choix de la technique de montage

2ème journée

Montage et visionnage critique (1)

3ème journée

Montage et visionnage critique (2)

4ème journée

Montage et visionnage critique (3)

5ème journée

Montage et visionnage critique (4)
Visionnage des premières moutures, échanges, critiques et argumentation.

Matériel utilisé

  • Plateau de tournage
  • Chronomètres, appareil photo numérique
  • Caméras numériques Canon EOS C100, Sony HDV Z1E et Z5
  • Travelling
  • 1 support épaule
  • 1 monopode
  • Pieds à tête fluide
  • Moniteur
  • Projecteurs 1000, 800, 500 et 300 watts, pieds, châssis 4 volets, Kinoflos
  • Réflecteurs, fond vert…
  • Micros cardioïdes et hyper-cardioïdes, HF, cravates, perches avec suspension
  • Gélatines, Borniol, Micros, casques, perches avec suspension
  • Lecteur-enregistreur DVCAM ; lecteur-enregistreur HDV
  • Stations de montage Final Cut Pro HD. Studio 2
  • Enregistreur numérique audio
  • 1 ordinateur Mac pour 2 (logiciel Pack Office + licence MMS)
  • Salle avec télévision, lecteur DVD et vidéoprojecteur

Les conditions de prise en charge des différents programmes de formation du CEFPF dépendent de votre situation professionnelle et des conditions de réalisation de la formation : plan de formation, période de professionnalisation, Congé Individuel de Formation (CIF), Droit Individuel à la Formation (DIF) ou Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Accédez aux conditions de prise en charge vous concernant en sélectionnant dans le menu ci-dessous votre situation professionnelle.


Plus de détails sur ce mode de financement

Témoignages de stagiaires

Vous avez participé à cette formation et vous voulez témoigner ? Contactez-nous ou appelez-nous au 01 40 30 22 35.