Centre Européen de Formation à la Production de Films

FORMATION L’expertise dramaturgique sur une fiction – long métrage et série (CIF / CSP)

Appréhendez les étapes de fabrication d’un long métrage et d’une série et maîtrisez la dramaturgie et les codes d’écriture sérielle en alternant théorie, exercices pratiques (pitch, brainstorming…), coaching sur votre projet de fiction et atelier de pool d’écriture sur un 52′.

Formations Les outils dramaturgiques du directeur artistique - CIF - CEFPF
Durée : 560 heures / 16 semaines
  • Maîtrisez les outils pour assurer la direction artistique sur une fiction
  • Appréhendez le parcours d’un scénario en France (aides, production, diffusion)
  • Maîtrisez les outils dramaturgiques en fiction et le processus narratif d’une série
  • Analysez les contraintes artistiques et économiques d’une série en 52’ en France
  • Profitez d’un suivi personnalisé pour votre projet de fiction ou de pilote d’une série

Télécharger
la fiche de cette formation à Paris

Prochaines sessions

Paris
17 Décembre 2018
04 Février 2019

S'inscrire à la formation

Public concerné

Profil professionnel des stagiaires

Réalisateurs, script-doctors, producteurs exécutifs, directeurs littéraires, chargés de production, lecteurs, conseillers de programmes souhaitant acquérir des outils spécifiques pour collaborer au développement de séries TV ou de scénarios de longs ou de courts métrages pour le cinéma ou la télévision.

Pré-requis, expérience professionnelle

Diplôme au moins équivalent au Bac ou expérience professionnelle évaluée par les responsables pédagogiques du CEFPF sur présentation d’un curriculum vitæ.

Horaires

Entre 9h30 et 18h30

Lieu de formation

CEFPF – 19, rue de la Justice – 75020 Paris
CEFPF – 28 rue du Surmelin – 75020 Paris

Objectifs pédagogiques

A l’issue de ce programme, les stagiaires :

    • auront eu l’expérience de la pratique professionnelle de l’écriture,
    • comprendront les mécanismes de détermination de leurs choix, de la vision globale de leur sujet et de sa mise en forme cinématographique,
    • auront acquis la connaissance des modèles dramaturgiques, des notions scénographiques et des procédés narratifs pour l’écriture de leur projet,
    • auront les outils nécessaires au développement ultérieur de leur projet,
    • Maîtriseront les étapes de la fabrication d’une série,
    • Comprendront le mode de fonctionnement de l’écriture sérielle,
    • Acquerront des outils pour assurer une direction artistique,
    • Connaîtront le secteur économique de la production télévisuelle, ses acteurs principaux ainsi que son fonctionnement spécifique à la production de série,
    • Détiendront les clés d’une promotion efficace, encore peu utilisée en France,
    • comprendront le secteur audiovisuel et ses mutations

Méthodes pédagogiques

Exposés théoriques et exercices pratiques – développement de projets personnels de stagiaires. Analyses et évaluations de scénarios. Entretiens personnalisés et travaux en sous-groupes

Evaluation

      • par les stagiaires : bilan hebdomadaire sur le contenu pédagogique de la formation au moyen de questionnaires d’évaluation remis aux stagiaires et analysés par le responsable
 pédagogique
      • par le CEFPF : contrôle continu, questionnaire écrit et soutenance orale devant un jury composé de professionnels en activité
        Evaluation hebdomadaire au moyen de questionnaires remis aux stagiaires et analysés par le responsable pédagogique.

Responsable pédagogique

Michaël LEBLANC, responsable pédagogique au CEFPF

Formateurs référents

Julie DEMAY, scénariste, script-doctor
Jeanne MARCHALOT ZORNINGER, consultante et directrice de postproduction
Patrick BENEDEK, Producteur

Les intervenants

Experts qualifiés et professionnels reconnus sont prévus.
Pour plus de détails, contacter le service pédagogique.

Formation L’expertise dramaturgique sur une fiction – long métrage et série (CIF / CSP)

Semaine 1 : 
Caractéristiques de la production et de la conception des séries tv

1ère journée

Origines et définition de la série
– Les séries en 2013
– Panorama du paysage audiovisuel français :
perspective et comparaison avec le modèle américain / Les enjeux de la production
– modèles économiques, chaine de fabrication
– Identité d’une chaine
– Obligation de production d’une chaine
Lignes éditoriales des chaines (extraits de série) et leur politique de programmation (études des grilles)

2ème et 3ème journée :

A partir d’extraits de série TV (français et étrangers), étude des différentes étapes de la chaîne de fabrication et de gestion d’une série
Du pitch au « feu vert » du diffuseur adressé au producteur :
Définition et présentation des différentes étapes de développement d’une série
– Premier contact entre l’auteur et la production
– Le pitch
– Le contrat d’option
– Le développement avant la présentation aux chaines
– La convention de développement
– La convention d’écriture
– Le remaniement du projet, la réécriture
Le lancement de la production
– Approche des contrats : contrat d’auteurs, relations avec les agents, négociation avec le diffuseur,
– Le plan de financement,
– Rôles et fonctions des différents acteurs
– L’organisation d’un atelier d’écriture.
La fabrication de la série
L’enjeu du recrutement des chefs de poste
La préparation : casting, création des décors, création de l’identité visuelle, planning
Le rôle du directeur de production : devis, plan de financement, supervision de la postproduction.
Le tournage : les implications des moyens financiers à disposition, la création des personnages en collaboration avec les comédiens, le rôle du réalisateur.

4ème journée :

La post-production :
Montage
Habillage sonore : musique, effets, mixage.
Direction artistique de l’identité de la série.
Les enjeux de la programmation et de la promotion.
– Les modalités d’intervention des chaines dans les coproductions et dans l’achat des droits de diffusion
– La réglementation fixant les obligations de diffusion en matière d’investissement
– La politique d’achat des chaines

5ème journée :

Rôles et missions de deux métiers aux compétences transversales 
Le directeur de collection 
– Encadrement d’un atelier de scénaristes (recrutement, gestion des plannings, méthodes…) 
Le métier de showrunner : le modèle américain.
Définition d’un métier polyvalent (gestion de l’écriture, de la production, relation avec la chaine)
– Les difficultés de son implantation en France

Semaine 2 :
Dramaturgie et spécificité sérielle

1ère journée

Bases dramaturgiques (1)

2ème journée :

Bases dramaturgiques (2)

3ème journée :

Spécificité dramaturgique et codes d’écriture sérielle
– Le concept (histoire, lieu, personnage)
– Les personnages (principaux, secondaires, guests)
– La question des lieux et décors
– Les codes narratifs
– Intrigues bouclées, intrigues feuilletonnantes, arches narratives
– Thématiques, ton, univers
– Le genre et les formats

4ème et 5ème journée :

Présentation à partir d’exemples de séries des différentes étapes d’écriture :  Le pitch, le concept, la bible, les épisodes et le choix du pilote, le pilote : synopsis, le traitement, le séquencier, la version dialoguée, les autres épisodes.  Les spécificités de chaque type de série (comédie, drame, programme court)

Semaine 3 :
La direction d’écriture (1): La bible

1ère journée

De l’idée original au concept
Chaque stagiaire propose son propre projet de série et explore plusieurs méthodes de travail pour aboutir à différentes propositions de concepts, incluant formats, genres, sujet, thèmes, intentions,

2ème journée :

Les personnages
Définitions des personnages principaux
Profil situation initiale au début de la série, fonction narrative, trajectoire, dynamique avec les autres personnages.
Chaque stagiaire définit les différents personnages récurrents de leur projet

3ème journée :

Les personnages secondaires : peupler l’univers
Chaque stagiaire continue à travailler sur propre projet tout en échangeant et en donnant son opinion sur les projets des autres.

4ème journée :

L’histoire (trame de la saison 1) Chaque stagiaire présente les grandes lignes de l’action de son projet qu’il fait évoluer grâce aux commentaires du reste du groupe

5ème journée :

L’identité de la série Chaque stagiaire doit trouver le ton de son projet et en identifier les paramètres fondamentaux : rythme, ton des dialogues (comique, dramatique…).
Organisation des idées dans une présentation succincte Préparation et entrainement au pitch.

Semaine 4 :
La direction d’écriture (2): atelier

1ère journée

Présentation de chaque projet face à un producteur et un diffuseur (pitch)
Débriefing général

2ème journée :

Réajustement des projets suite aux commentaires de la veille
Alternance de travail individuel et d’échanges avec le reste du groupe

3ème journée :

Finalisation du réajustement de l’écriture.
Vote de l’ensemble du groupe pour sélectionner 3 projets de genre différents.
Les stagiaires dont le concept n’a pas été retenu, s’attachent à un des projets sélectionnés.

4ème et 5ème journée :

 
Les Arcs dramatiques de la saison 1
Après des exercices de visionnage et d’analyse de séries (françaises et américaines) chaque groupe détermine l’articulation de la trame de la saison 1.
Développement des personnages et de leur arche respective,
Ses phases d’évolution au fil des épisodes et sa situation à l’issue de la saison.

Semaine 5 : La direction d’écriture (3) : atélier d’écriture, le pilote

1er à 4ème journées :

Chaque groupe conçoit le pilote de sa série :
– mise en scène de l’évènement déclencheur
– exposition (personnages, lieux, conflits, alliances)
– intrigues bouclés (ou pas !)
– mise en place des enjeux
– écriture du traitement
– établissement du séquencier

5ème journée :

Chaque groupe présente son projet face à un directeur de collection

Semaine 6 :
La direction d’écriture (4) : gestion du pool d’acteurs- Les arches narratives de la saison 1 (tous les personnages)

1ère journée

L’atelier d’écriture :  les différentes phases d’écriture et la gestion du pool d’auteurs
Exemples du modèle français à travers de série de format différents (quotidienne et 52 minutes) et du modèle américain

2ème journée :

Brainstorming de l’emble du groupe avec la formatrice référente sur les idées de la saison 1

3ème journée :

Organisation des différentes idées par épisode

4ème journée :

Le travail du directeur de collection ou Comment articuler un épisode en groupe ? (exemple à partir d’un même exemple : Chaque stagiaire joue le rôle de directeur de collection)

5ème journée :

Distribution des épisodes individuellement et du travail demandé à chaque stagiaire

Semaine 7 :
La direction artistique et le suivi d’écriture (1)

1ère journée

Intervention d’un directeur de casting
Atelier pratique : réflexion sur les directives du casting de chaque projet

2ème journée :

Intervention d’un chef décorateur et d’une costumière
Atelier pratique : réflexion sur l’esthétique de chaque projet

3ème journée :

Intervention d’un réalisateur et d’un chef opérateur
Atelier pratique : réflexion sur le vocabulaire filmique et les modalités de tournage de chaque projet

4ème journée :

Intervention d’un comédien de série

5ème journée :

Intervention d’un musicien et d’un musique supervisor
Atelier pratique : réflexion sur l’identité sonore et musical de chaque projet.

Semaine 8 : La direction artistique  (2)

1ère journée

Intervention d’un monteur image de série
L’écriture au montage

2ème journée :

Intervention d’un mixeur et d’un responsable d’effets spéciaux

3ème journée :

La conception du générique

4ème journée :

Présentation du projet (6 épisodes) face à un producteur et un showrunner

5ème journée :

Bilan de la semaine

SEMAINE 9 :
les interlocuteurs et les outils MIS à LA DISPoSItIoN DE L’AutEuR PouR RéPoNDRE à LA DIVERSIté Du MARChé

Le ciblage des producteurs

La connaissance du marché
Les différents formats.
Comment cibler sa recherche? Comment réussir à vendre son projet?

La note d’intention de l’auteur

Il s’agit d’un texte très personnel dans lequel l’auteur
et sa sensibilité se dévoilent. La note d’intention permet
à l’auteur de présenter tout ce qui constitue son univers
(les personnages, les thèmes abordés dans le film,
leur résonance avec l’actualité). C’est l’occasion
pour le scénariste de défendre l’intérêt de son histoire, l’originalité de son point de vue, l’impact que le film peut avoir sur le public.
En résumé, la note d’intention doit compléter avantageusement le synopsis, présenter le projet sous son meilleur jour, donner envie au destinataire de lire le scénario.
– Les méthodes pour l’écriture d’une note d’intention
– Le regard du producteur ou d’un diffuseur sur la note
d’intention
– Les erreurs à éviter

Présentation d’un logiciel d’écriture

(exemple du logiciel Celtx)
Ce logiciel gratuit facilite le travail des scénaristes
en proposant un traitement de texte exclusivement orienté scenario, avec une multitude de fonctions utiles
pour la préproduction et le travail collaboratif.

La scénarisation pour le global média

– Différence entre l’écriture dramatique et l’écriture multimédia
– Rôle du scénariste multimédia
– Documents de scénarisation

Le scénariste de film d’animation

Les différentes étapes d’un long métrage animé
Bilan de la formation

SEMAINE 10 à 12 :
LE SCéNARIo : LES outILS DE LA Dramaturgie

DéFINItIoN DE L’IDéE géNéRALE Du SujEt la Dramaturgie

Cette partie permet aux stagiaires d’acquérir l’ensemble des notions et outils de dramaturgie, indispensables à l’écriture de scé- narios. Elle inclut un panorama des droits d’auteur, indispensable à quiconque exerce ou souhaite exercer une activité professionnelle en relation avec l’écriture de scénario.Sont traités en détail les thèmes suivants :

Les fondamentaux de la dramaturgie

Introduction aux principes d’écriture du scénario Les étapes de structuration d’un scénario
La définition de l’intention
Analyse de notes d’intention
La notion de genre : – la comédie
– l’épopée
– la tragédie
– le mélodrame
– le policier et le « film noir »
L’enjeu et la question dramatique :
– le « fil rouge » de l’histoire
– la relation avec le but du protagoniste
– l’importance de l’enjeu pour soutenir l’intérêt du spectateur – l’enjeu principal et les enjeux secondaires
Les aides accordées au secteur :
– le CNC : l’aide à l’écriture et à la réécriture;
l’aide au développement
– la SACD : les nouvelles aides et la protection des auteurs
Les droits d’auteur :
– Les notions essentielles de la propriété intellectuelle – La pratique contractuelle : négociations et protection
des œuvres
– Exercice pratique : analyse de contrats-types

La construction dramatique

La construction dramatique
Présentation de la structure classique
L’écriture de l’exposition : le rôle de « l’accroche » L’incident déclencheur
Le développement de l’histoire
Les nœuds dramatiques, le climax
Les problèmes de résolution
Les conflits dramatiques
Les intrigues secondaires
Les particularités d’écriture de la fiction TV
Projection et analyse de la construction d’extraits de films choisis à titre d’exemples.

Les personnages

L’importance des traditions culturelles
Les principaux ressorts de l’implication du spectateur :
– le besoin d’identification et le rôle de victime du protagoniste
– l’importance de l’enjeu pour l’intérêt du spectateur
– l’« air du temps » : débat ou thème d’actualité
– la gamme des passions, de l’animal à l’humain
– l’utilisation des ressorts dramatiques suscitant l’émotion,
en relation avec les mythes et les archétypes : la vengeance, la révélation tragique ou mélodramatique,
le désir de reconnaissance, l’amour impossible,
la « roue de la fortune », l’esprit de sacrifice
Le protagoniste :
– définition du protagoniste : le point de vue principal de l’action
– la construction du (ou des) protagoniste(s)
L’antagoniste :
– définition du rôle du (ou des) antagonistes(s)
– la construction du (ou des) antagoniste(s)
– les différents types d’antagonistes
– la fonction des personnages dans le scénario :
les personnages secondaires
– les problèmes rencontrés dans la construction
des personnages.

La construction des scènes

La construction des scènes :
– les fonctions de la scène
– l’intention et le but de la scène
– le point de vue de la scène
– l’enjeu de la scène
– le choix et le rôle de « l’arène »
– début et fin de scène : comment les concevoir?
– la structure de la scène
L’enchaînement des séquences :
– la scène et la séquence dramatique
– la relation de la scène à l’ensemble du scénario : un maillon
de la progression dramatique
– les notions de but local et de but final
– l’alternance des scènes comme vecteurs de rythme :
le changement de point de vue
– le mécanisme de préparation-paiement : l’annonce,
la confirmation, l’exécution
– l’utilisation des contrastes et des motifs récurrents
Les spécificités de l’écriture de scènes particulières :
– le passage du temps
– les scènes de transition
– l’alternance rapide de scènes progressant vers un but commun.

La narration et les dialogues

Les procédés narratifs :
– définition de la narration
– le principe de dramatisation
– la relation entre narration et point de vue
– les procédés couramment utilisés
Le dialogue de cinéma, la naissance du dialogue La spécificité des dialogues de cinéma
Analyse de dialogues à partir d’extraits de films et de scénarios, exercices pratiques
Ecriture visuelle et langage cinématographique :
– les plans et leur signification
– les angles de prise de vue et leur signification : plongée
et contre-plongée, basculement autour de l’axe optique, etc.
– les mouvements de caméra : mouvements à vocation
descriptive, mouvements à vocation dramatique, mouvements
à vocation rythmique
– le rôle des effets sonores dans la composition dramatique
et de leur enchaînement
– la relation avec le style d’écriture du scénario
Le cas particulier de l’adaptation
Le choix du scénario par un producteur cinéma
et de télévision : critères d’appréciation et de sélection des projets, relation avec la ligne éditoriale des diffuseurs.
Les problèmes généraux de cohérence du scénario
– la tentation romanesque, l’effet narratif comme substitut
à l’histoire
– les défauts de préparation-paiement et le faux implant
– le « jeu d’imbéciles » (idiot plot), le traitement des coïncidences
– réalité, vraisemblance et crédibilité
– les lacunes et les trous : problèmes de justification
– les problèmes de dénouement :
– le recours au « Deus ex machina »
– la résolution interminable : « quelle histoire »…
– la « queue de poisson ».

SEMAINE 14 à 16 :
AtELIER DE DéVELoPPEMENt DES PRojEtS PERSoNNELS

Cette partie permet d’accompagner le travail individuel des stagiaires sur leur projet personnel dans le cadre d’un atelier d’écriture. L’objectif n’est pas d’espérer arriver à l’écriture de son long métrage à l’issue de la formation, mais d’élaborer un synopsis détaillé ou un premier canevas développé accompagné de séquences dialoguées, et de réunir l’ensemble des conditions permettant aux participants d’achever efficacement l’écriture de leur projet dans le prolongement du stage. Durant l’atelier, les travaux se font sous la forme de tours de table et d’analyses cri- tiques pilotées par le formateur.

Débroussaillage

Il s’agit dans un premier temps de permettre à chacun
de préciser la nature de son inspiration, de déterminer
les implications du genre choisi pour l’écriture, ainsi que les éléments fondamentaux nécessaires à son développement ultérieur : contexte, atmosphère, enjeu et question dramatique. Les participants approfondissent leur sujet
et l’univers global du récit qu’ils souhaitent développer.
Le formateur aborde avec chaque stagiaire les éléments fondamentaux de son sujet et valide l’avancée de ses travaux sur les points suivants :
– La formulation des intentions, le choix du genre,
la cohérence du contexte
– La nature de l’enjeu et de la question dramatique
– L’intérêt potentiel du public pour le sujet
– Les ressources possibles du sujet selon les différents
développements envisagés
– La structure générale du sujet.

5ème journée :

Intervention d’un musicien et d’un musique supervisor Atelier pratique : réflexion sur l’identité sonore et musical de chaque projet.

Matériel utilisé / Supports pédagogiques

  • extraits de séries et exemples de scénarios,
  • exemples de synopsis, de bibles, de grilles de lecture…

Les conditions de prise en charge des différents programmes de formation du CEFPF dépendent de votre situation professionnelle et des conditions de réalisation de la formation : plan de formation, période de professionnalisation, Congé Individuel de Formation (CIF), Droit Individuel à la Formation (DIF) ou Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Accédez aux conditions de prise en charge vous concernant en sélectionnant dans le menu ci-dessous votre situation professionnelle.


Plus de détails sur ce mode de financement

Témoignages de stagiaires

Vous avez participé à cette formation et vous voulez témoigner ? Contactez-nous ou appelez-nous au 01 40 30 22 35.