Centre Européen de Formation à la Production de Films

FORMATION Le dossier documentaire (atelier d’écriture – workshop) (Auteurs)

Cette formation permet aux stagiaires d’acquérir les bases théoriques et pratiques indispensables à la bonne construction d’un récit, donc au développement et à la structuration de leur dossier de film documentaire. A l’issue de ce programme, les participants défendent leur dossier de film face à des professionnels en activité.

Durée : 105 heures / 15 jours / 3 semaines
  • Évaluer le potentiel d’un projet en tenant compte de sa faisabilité et des conditions effectives de sa mise en œuvre.
  • Comprendre les méthodes et processus d’écriture d’un film documentaire et maitriser les outils et dispositifs narratifs dans un dossier professionnel.
  • Apprendre à structurer, à mettre en forme et à rédiger un dossier documentaire.
  • Maîtriser les différents éléments d’un dossier : résumé, déclaration d’intention, synopsis, développement, note de réalisation.
  • S’entrainer à défendre son projet auprès de ces interlocuteurs et arriver à les convaincre par le pitch.

Public concerné

Profil professionnel des stagiaires

Auteurs réalisateurs, documentaristes, écrivains, scénaristes.

Pré-requis, expérience professionnelle

-Avoir un projet de documentaire en cours de développement (pré-repérages, documentation, investigations et recherches effectuées en partie).
– Avoir déjà réalisé un documentaire ou pouvoir justifier d’une expérience professionnelle dans le domaine – en écriture, en production, en tournage ou en montage – évaluée par les responsables pédagogiques du CEFPF sur présentation d’un curriculum-vitae, lors de l’entretien d’orientation.

Durée total

105 heures / 15 jours / 3 semaines

Horaires

9h30-13h30 / 14h30-18h30

Lieu de formation

CEFPF – 19, rue de la Justice – 75020 Paris

Objectifs pédagogiques

Objectifs principaux

Savoir structurer une narration, développer et rédiger un dossier de présentation de film documentaire avec pitch, résumé, synopsis, note d’intention, note de réalisation, personnages, annexes (CV, iconographies, trailer ou teaser…) en vue de défendre, à l’oral comme à l’écrit, le projet auprès de diffuseurs, de commissions de film et des différents guichets d’aides (écriture, développement, production).

Cette formation permet aux stagiaires d’acquérir les bases théoriques et pratiques indispensables à la bonne construction d’un récit, donc au développement et à la structuration de leur dossier de film documentaire. A l’issue de ce programme, les participants défendent leur dossier de film face à des professionnels en activité.

Objectifs détaillés

  • Évaluer le potentiel d’un projet en tenant compte de sa faisabilité et des conditions effectives de sa mise en œuvre.
  • Comprendre les méthodes et processus d’écriture d’un film documentaire et maitriser les outils et dispositifs narratifs dans un dossier professionnel.
  • Apprendre à structurer, à mettre en forme et à rédiger un dossier documentaire.
  • Maîtriser les différents éléments d’un dossier : résumé, déclaration d’intention, synopsis, développement, note de réalisation.
  • S’entrainer à défendre son projet auprès de ces interlocuteurs et arriver à les convaincre par le pitch.

Evaluation

Par les stagiaires : Evaluation hebdomadaire au moyen de questionnaires remis aux stagiaires et analysés par le coordinateur pédagogique

Responsable pédagogique :
Michaêl LEBLANC

Formateur referent :
Patrick FLEOUTER

Les intervenants

Experts qualifiés et professionnels reconnus dans le secteur du documentaire

Formation Le dossier documentaire (atelier d’écriture – workshop) (Auteurs)

Qu’est un dossier documentaire documentaire?

Avant d’entreprendre la réalisation d’un documentaire, il est nécessaire de commencer par un travail de recherches puis d’écriture d’un dossier de présentation de projet : le dossier documentaire. Ce dossier regroupe tous les écrits indispensables pour convaincre ses interlocuteurs de tourner un documentaire que ce soit pour la télévision, le cinéma ou Internet.

L’élaboration du dossier documentaire obéit à des règles, il nécessite de maitriser des techniques et des méthodes tout en étant créatif et inventif. A partir d’éléments du réel (présents ou passés), de recherches, de rencontres, d’enquêtes et de constructions intellectuelles, sont expliqués la vision et le point de vu de l’auteur. Le dossier, résultat de tout ce processus, raconte une histoire avec une structure narrative cohérente et expose des intentions affirmées. Il doit convaincre le lecteur, qu’il soit producteur, diffuseur ou commission d’aide de l’intérêt de financer son documentaire.

Comment concevoir un dossier documentaire ?

Ce dossier est un peu l’équivalent d’un scénario en fiction, il demande les mêmes exigences en terme de structure, de narration, de forces d’intentions, tout en s’appliquant à écrire de manière à « donner à voir ». Il doit refléter par les mots, le film à venir. Des mots qui portent des images et projettent pas à pas le lecteur dans le film. Quelle que soit l’originalité et la singularité du projet, le dossier documentaire doit être cohérent, donner envie et convaincre sur la capacité du porteur à le mener à bien.

Aujourd’hui, avec la révolution des technologies qui permet à chacun de filmer facilement le réel (caméras légères, logiciels grand public de montage), avec la multiplication des chaines et canaux de diffusion, le nombre d’auteurs réalisateurs voulant faire des documentaires a explosé. Les décideurs du secteur reçoivent chaque année des milliers de propositions. Face à ce choix pléthorique, les exigences en matière de présentation, qualités d’écriture, de structure et originalité de l’histoire, n’ont jamais été aussi grandes. C’est pourquoi, il est nécessaire qu’un auteur mais aussi que les personnes collaborant au projet comprennent les problématiques d’un tel dossier car un dossier documentaire mal décrit peut avoir des conséquences malheureuses sur le financement du documentaire.
La base de tout bon film documentaire est donc le dossier ; avant les images : les écrits.

Le dossier documentaire est un passeport pour trouver des partenaires et des financements : contrats de développement avec des producteurs, appels d’offre, aides et bourses (Scam, Cnc, régions…).

Il est composé de plusieurs documents interdépendants :
– Le résumé, ou synopsis, raconte en deux ou trois pages les grandes lignes de l’histoire. Personnages, narration, univers, séquences clés, enjeux, le résumé est une première plongée dans le film imaginé. Il respecte la chronologie du film et doit « donner à voir ».
– La note d’intention sur deux ou trois pages : pourquoi je fais ce film (genèse), qu’est ce que je veux dire, quel est mon point de vu, quel est l’intérêt de le faire, en quoi suis-je légitime donc rassurant ?
– Le traitement ou note de réalisation sur une ou deux pages : comment vais-je filmer tout cela ? Dispositifs narratifs, choix techniques.
Les intentions et le traitement filmique, éclairent sur la cohérence du projet et la bonne maitrise de l’auteur à le mettre en œuvre.
– Le développement ou séquencier, est la continuité du film avec ses séquences plus ou moins détaillées. Descriptifs, commentaires, réalisation, extraits de dialogue…
– Le dossier peut être complété par des fiches sur les personnages, des listes d’archives, des annexes sur les repérages, le CV de l’auteur. Quelques photos présentent les décors et les personnages principaux.

LE WORKSHOP, ATELIER D’ECRITURE

L’objectif de l’atelier – workshop – est d’écrire un dossier documentaire

Pour ce faire, le programme allie un apprentissage approfondi de l’écriture à un accompagnement individuel. Le Workshop suit un calendrier basé sur l’alternance entre des modules d’une semaine et des périodes de travail individuel d’écriture ponctuées par des entretiens individuels

– Une attention particulière est portée durant la formation à la maitrise et à la méthodologie du pitch. Ecrite comme orale, cette sorte de bande annonce est pour l’interlocuteur le premier contact avec le film. Ce travail alternant théorie et nombreux trainings permet de comprendre la syntaxe particulière nécessaire à l’élaboration d’un bon pitch : pouvoir d’évocation des mots, phrases courtes, temps présent, verbes d’action, rythme, posture… Ce travail permet au stagiaire de défendre son projet avec cohérence et assurance devant n’importe quel interlocuteur.

– Armés de tous ces outils, en fin de formation les stagiaires sont mis en situation et soutiennent devant un jury, composé d’un diffuseur, d’un producteur et d’un responsable d’un fonds d’aide, le résultat de leur travail, leur dossier documentaire. Cette commission qui reprend les situations de l’univers professionnel dans lequel les stagiaires vont s’inscrire, leur révèle qu’être auteur de films documentaire est un vrai métier qui demande des compétences et des connaissances qui sont développées tout au long de ce cursus avec les plus grands professionnels.

UNE METHODE PEDAGOGIQUE ADAPTEE AU PROFIL DU CANDIDAT

Les premières séances d’écriture sont collectives ; elles permettent aux apprenants de profiter du phénomène d’émulsion de groupe pour avancer sur la rédaction de leur synopsis. A tour de rôle, chaque apprenant présente son projet à l’oral devant le reste du groupe, qui est amené à réagir de manière bienveillante.

Puis commencent les entretiens individuels avec le formateur référent, qui fait aussi office de script doctor.

Tout au long du parcours, les stagiaires se forment ainsi concrètement à l’écriture spécifique du dossier documentaire tout en développant leur propre projet de documentaire qu’ils devront présenter oralement face à un producteur, un diffuseur ainsi qu’un responsable d’une commission d’aides.

Méthode pédagogique

  • La formation privilégie une approche théorique et pratique de l’écriture d’un dossier de film documentaire, en donnant aux stagiaires les bases indispensables à la conception de ce type de dossier, de la naissance du projet au dossier finalisé.
  • Travaux et émulation de groupe avec exercices quasi quotidien à l’oral sur l’évolution des projets et leur structure narrative. Coaching personnalisé avec directions et pistes de travail proposées.

Matériel utilisé

  • 1 ordinateur MAC OS par personne
  • Dossier hebdomadaire de documentation
  • Vademecum des acteurs du documentaire en France, bases de données, exemples de dossiers
    retenus, stock de films documentaires…

Les conditions de prise en charge des différents programmes de formation du CEFPF dépendent de votre situation professionnelle et des conditions de réalisation de la formation : plan de formation, période de professionnalisation, Congé Individuel de Formation (CIF), Droit Individuel à la Formation (DIF) ou Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Accédez aux conditions de prise en charge vous concernant en sélectionnant dans le menu ci-dessous votre situation professionnelle.


Plus de détails sur ce mode de financement

Témoignages de stagiaires

Vous avez participé à cette formation et vous voulez témoigner ? Contactez-nous ou appelez-nous au 01 40 30 22 35.