Centre Européen de Formation à la Production de Films

FORMATION Diriger ses comédiens et ses techniciens sur une fiction longue (CIF / CSP)

Réalisateurs, perfectionnez vos compétences en tant que réalisateur de fiction en apprenant à diriger vos comédiens et à communiquer avec vos principaux chefs de poste

Formation Diriger Acteur et Techniciens en Fiction CEFPF
Durée : 385 heures / 11 semaines
  • Optimisez vos compétences en tant que réalisateur
  • Améliorez votre communication avec vos comédiens et vos techniciens
  • Développez votre approche de la mise en scène grâce à un apprentissage approfondi
  • Exercez-vous aux techniques de la mise en scène en compagnie de réalisateurs connus

Public concerné

Profil professionnel des stagiaires

Assistants de réalisation, régisseurs, scénaristes, assistants de production, chefs de file.

Pré-requis, expérience professionnelle

Pouvoir justifier d’une expérience préalable dans les métiers de l’audiovisuel, de l’industrie cinématographique ou du spectacle vivant et disposer d’un diplôme de comptable ou des équivalents.

La sélection des candidats a lieu sur la base d’un entretien permettant d’examiner ces pré-requis et de la présentation d’un dossier de pré-sélection (lettre de motivation, CV)

Durée totale

385 heures / 55 jours / 11 semaines

Horaires

Entre 9h30 et 18h30

Lieu de formation

CEFPF – 19, rue de la Justice – 75020 Paris

Objectifs pédagogiques

A l’issue de ce programme, les stagiaires pourront :

  • connaître les différentes missions du directeur de casting
  • connaître les modalités d’organisation d’un casting
  • comprendre le travail du metteur en scène
  • savoir répondre aux demandes différenciées des producteurs, metteurs en scène, comédiens et agents
  • savoir lire et interpréter un scénario
  • être capable de trouver les comédiens adaptés aux rôles
  • savoir s’adapter à tous les types de films et de tournages
  • savoir organiser un casting, des essais, des lectures

Méthode pédagogique

Exposés théoriques – études de cas – exercices pratiques.

Evaluation

Evaluation hebdomadaire au moyen de questionnaires remis aux stagiaires et analysés par le coordinateur pédagogique.

Les intervenants

Formateur référent :

Brice CAUVIN, réalisateur
Harry CLEVEN, réalisateur

Autres intervenants :
Experts qualifiés et professionnels reconnus sont prévus.
Pour plus de détails, contacter le service pédagogique.

Formation Diriger ses comédiens et ses techniciens sur une fiction longue (CIF / CSP)

Semaine 1 :
DéFINItIoN DE LA RELAtIoN ACtEuR/RéALISAtEuR

1er journée :

Interventions du réalisateur et du comédien :

Présentation des stagiaires en présence des deux formateurs référents
Définition des objectifs de la formation et lecture des scènes exploitées pendant la formation.

2ème journée :

Qu’est ce qu’un réalisateur?
Interventions du réalisateur et du cadreur
Les différentes approches de la direction d’acteurs selon le style de mise en scène.

3ème journée :

Qu’est ce qu’un acteur?
Interventions du comédien et du cadreur
Approche de la direction d’acteurs selon le style de jeu, l’époque et le genre de films

4ème journée :

Intervention du comédien :

Analyse du jeu des comédiens à travers des extraits de longs métrage
Recherche des comédiens

5ème journée :

Intervention du réalisateur :

La confrontation comédien/réalisateur en tenant compte de la diversité des expériences et des œuvres cinématographiques et audiovisuelles.
La formulation par le réalisateur de ses intentions aux comédiens.
La recherche d’un dialogue visant à l’efficacité : « le point de convergence ».

Semaine 2 :
PRéPARAtIoN à LA FoNCtIoN DE DIRECtEuR D’ACtEuRS

1er journée :

Intervention du comédien :

Apprendre à sensibiliser les comédiens au scénario :
– intention générale du scénario,
– mécanique de l’histoire,
– structure du scénario,
– caractéristiques des personnages et analyse de leurs enjeux (enjeu principal et enjeux secondaires).
Comprendre et discerner l’énergie cachée dans les personnages, dans la scène
Formuler son point de vue aux acteurs sur le scénario en les conduisant à dépasser l’intrigue et en privilégiant l’émotion plutôt que l’intellect

2ème journée :

Intervention du comédien :

Le rôle du directeur d’acteurs dans la construction d’un personnage :
– relier « l’objectif de scène » avec « l’objectif général » du personnage.
– permettre aux directeurs d’acteurs de faire comprendre « le passé immédiat » d’un personnage
– créer l’interaction entre les personnages

3ème journée :

Intervention du réalisateur :

Les difficultés de la direction d’acteurs :
– permettre à l’acteur de s’adapter à la continuité du récit sans être victime de l’ordre de tournage des séquences
– savoir diriger plusieurs comédiens dans une même scène Les limites de la direction d’acteurs :
– prendre conscience des difficultés du comédien à appréhender son rôle et de l’impossibilité de faire comprendre certaines intentions

4ème journée :

Interventions du comédien et du cadreur :

Rencontre avec les comédiens

5ème journée :

Intervention du réalisateur et du cadreur :

– choix définitif, en présence du réalisateur, par les stagiaires des scènes qui seront exploitées en semaine 3, 4 et 5
– planning des tournages pour les castings filmés en semaine 3

Semaine 3 :
ChoIx DES ACtEuRS EN FoNCtIoN DES ENjEux DE LA MISE EN SCèNE

1er journée :

Intervention du comédien :

Comment un comédien réussit-il à s’adapter aux choix d’un réalisateur?
Analyse des choix artistiques du réalisateur et des enjeux de la mise en scène

2ème journée :

Intervention du réalisateur :

Selon quels critères choisit-on un interprète? Les motivations du choix
Comment préparer un comédien à jouer un rôle?

3ème et 4ème journées :

– son rôle, sa relation avec le comédien et le réalisateur
– débat autour de castings filmés
– en s’appuyant sur la participation des comédiens, mise en pratique d’une séance de casting, travail/essai à partir des scènes présentées lors de la première journée.
Face à l’ensemble du groupe, chaque stagiaire devra justifier en fonction des choix de mise en scène,
sa sélection d’interprètes et formuler ses intentions lors des séances d’essai.

5ème journée :

Intervention du réalisateur :

Fin des exercices de casting
Projection des casting et débriefing en présence des comédiens

SEMAINE 4 (Première partie) :
LA RELAtIoN ENtRE LA DIRECtIoN D’ACtEuRS Et L’équIPE tEChNIquE

Dans son travail de directeur d’acteurs, le réalisateur doit permettre à l’acteur de ne pas directement être confronté aux contraintes du plateau.

Cependant il doit sensibiliser l’acteur à l’importance de l’image et du son.

Cette première partie de semaine a pour but de sensibiliser les stagiaires aux besoins de l’équipe technique à l’égard des acteurs et de comprendre comment incorporer des informations techniques à leur intention de mise en scène.

1er journée :

Intervention d’un chef opérateur :

Importance du cadre et de la lumière dans la position de l’acteur

2ème journée :

Intervention d’un ingénieur du son :
Sensibilisation du directeur d’acteurs à l’univers sonore et aux incidences d’une mauvaise diction de l’acteur.

SEMAINE 4 (deuxième partie) :
LA DIRECtIoN D’ACtEuRS, ENjEu CENtRAL DE LA MISE EN SCèNE (1)

L’objectif des 12 demi-journées d’exercices pratiques,
ayant lieu lors de la 2e partie de la quatrième semaine et pendant toute la cinquième semaine, consiste à permettre à chacun des stagiaires de se trouver confronté au rôle
de directeur d’acteurs en étant coaché par un réalisateur. Chaque stagiaire dirigera pendant une demi-journée plusieurs acteurs, dont il devra gérer l’interaction.

Les séquences seront regroupées par famille en se servant d’« obstacles » qui renforceront l’intensité dramatique : obstacles physiques, obstacles mentaux, obstacles émotionnels.

Un « débriefing » sera effectué après chaque exercice.

Une importance particulière sera attachée au rythme et aux actions que le directeur d’acteurs doit être en mesure d’énoncer à ses acteurs de sorte qu’ils puissent disposer de ressources suffisantes pour construire leur personnage, un être luttant avec ses émotions qui doit atteindre un objectif.

D’autre part une partie de l’exercice aura pour but de former le stagiaire à réagir en fonction des urgences de l’action (ex : « je veux trouver la passion », « je veux détenir la richesse », « j’ai besoin d’être considéré ») tout en veillant à ne pas déstabiliser l’acteur et lui laisser ressentir l’importance du changement.

3ème journée :

Interventions du comédien et du cadreur :

Préparation des exercices filmés Plans de travail

4ème et 5ème journées :

Interventions du réalisateur et du cadreur :

Tournages des exercices de direction d’acteurs

Semaine 5 :
LA DIRECtIoN D’ACtEuRS, ENjEu CENtRAL DE LA MISE EN SCèNE (2)

1er à la 5ème journées :

Interventions du réalisateur et du cadreur :

Tournages des exercices de direction d’acteurs

Semaine 6 :
LES INtERLoCutEuRS Et LES outILS MIS à LA DISPoSItIoN DE L’AutEuR PouR RéPoNDRE à LA DIVERSIté Du MARChé

1er et 2ème journées :

Le ciblage des producteurs
La connaissance du marché
Les différents formats.
Comment cibler sa recherche? Comment réussir à vendre son projet?

La note d’intention de l’auteur

Il s’agit d’un texte très personnel dans lequel l’auteur et sa sensibilité se dévoilent. La note d’intention permet à l’auteur de présenter tout ce qui constitue son univers (les personnages, les thèmes abordés dans le film, leur résonance avec l’actualité). C’est l’occasion pour le scénariste de défendre l’intérêt de son histoire, l’originalité de son point de vue, l’impact que le film peut avoir sur le public. En résumé, la note d’intention doit compléter avantageusement le synopsis, présenter le projet sous son meilleur jour, donner envie au destinataire de lire le scénario.
– Les méthodes pour l’écriture d’une note d’intention
– Le regard du producteur ou d’un diffuseur sur la note d’intention
– Les erreurs à éviter

3ème journée :

Présentation d’un logiciel d’écriture (exemple du logiciel Celtx)
Ce logiciel gratuit facilite le travail des scénaristes en proposant un traitement de texte exclusivement orienté scenario, avec une multitude de fonctions utiles pour la préproduction et le travail collaboratif.

4ème journée :

La scénarisation pour le global média
– Différence entre l’écriture dramatique et l’écriture multimédia
– Rôle du scénariste multimédia
– Documents de scénarisation

5ème journée :

Le scénariste de film d’animation
Les différentes étapes d’un long métrage animé

Semaine 7 :
LE RéALISAtEuR Et L’équIPE Du FILM

1er journée :

Présentation de la formation et des formateurs
Parcours et attentes des stagiaires
Les bases de la réalisation : le langage cinématographique.
Les plans, angles de prises de vues et mouvements d’appareil
Le travail sur le scénario, du développement avec le(s) scénariste(s) à son exploitation filmique
Le découpage : importance et caractéristiques
L’équipe et les fonctions des différents collaborateurs du film
La relation avec les chefs de poste, image, son, régie…
La responsabilité du réalisateur

2ème journée :

Le rôle du chef opérateur ou du chef opérateur cadreur sur le tournage
Travail pratique sur le découpage, les axes de lumière, les focales.
Connaissance du matériel technique

3ème journée :

Le rôle de l’ingénieur du son
Travail pratique sur les différentes méthodes utilisées (perche, micro cravate, sonorisation…)

4ème journée :

Le rôle de la scripte
Présentation du travail de la scripte lors de la préparation et du tournage
Minutage, dépouillement, continuité chronologique.
Le rapport de la scripte avec l’équipe, le réalisateur et la production

5ème journée :

Le rôle du monteur
La chaîne de postproduction.
Le rôle du réalisateur après le tournage jusqu’à la sortie et la promotion du film
Travail théorique sur le montage
Mise en place avec les participants de l’organisation en vue des simulations de tournage

Semaine 8 :
LE RéALISAtEuR DE LA PRéPARAtIoN Au touRNAgE

1er journée :

Retour détaillé sur les différentes missions du réalisateur, sa place dans l’équipe
Ses relations avec la production : producteurs et assistants, directeur de production
La prise en compte des impératifs de production, en préparation/tournage/postproduction

2ème journée :

Le travail du réalisateur avec son équipe pendant la préparation et le tournage.
L’équipe de réalisation.
Le rôle de l’assistant réalisateur en France.
Les deuxième et troisième assistant, les stagiaires.
La préparation et l’organisation matérielle du tournage.
Les repérages
Le respect du plan de travail
La gestion du stress, la gestion du temps pendant le tournage
La mise en place, le tournage et les dépassements.
La réactivité et la gestion des aléas avec les techniciens, les artistes, la production.
La communication en cas de désaccord.

3ème journée :

Le choix des comédiens : casting
Les répétitions
La mise en scène, la direction des comédiens sur le tournage
Exercices pratiques

4ème journée :

Présentation et préparation des séquences à tourner issues de scénarios existants
Découpage, établissement d’un plan de travail pour les simulations de tournage.

5ème journée :

Simulation de casting en vue des tournages.

Semaine 9 à 11 :
SIMuLAtIoN PRoFESSIoNNELLE DE touRNAgE touRNAgES DE SéquENCES DE FICtIoN
PRéPARAtIoN DE LA VALIDAtIoN FINALE DE CoMPétENCES

De la 1er à la 14ème journée :

Tournage et montage de séquences de fiction
Les stagiaires préparent à tour de rôle une séquence de film en tant que réalisateur (découpage du scénario, répétition avec les comédiens, tournage, dérushage et montage de la séquence).
Les stagiaires encadrés par des professionnels en activité (réalisateur, chef opérateur, ingénieur du son, scripte, monteur) doivent participer à tous les tournages afin d’être sensibilisé aux différents postes entourant le réalisateur. Toutes les séquences tournées-montées donnent lieu à un visionnage critique en présence des formateurs et du reste du groupe afin d’évaluer la progression de chacun au fil des tournages.

15ème journée :

Projection des exercices filmés Bilan de la formation

Evaluation des acquis en fin de formation sous la forme d’un examen final et d’une soutenance orale face à un jury professionnel.

Matériel utilisé

  • Plateau de tournage
  • Caméras numériques Canon EOS C100 + optiques, Sony HDV Z1E et Z5
  • Travelling Moniteurs
  • Projecteurs 1000, 800 et 500 watts, pieds, chassis 4 volets, Kinoflos
  • Gélatines, Borniol, Micros, casques, perches avec suspension
  • Lecteur-enregistreur DVCAM ; lecteur-enregistreur HDV
  • Stations de montage Final Cut Pro HD. Un poste de travail iMac 5, 17 ou 20 pouces, par stagiaire
  • Salle avec télévision et lecteur DVD, un vidéoprojecteur

Les conditions de prise en charge des différents programmes de formation du CEFPF dépendent de votre situation professionnelle et des conditions de réalisation de la formation : plan de formation, période de professionnalisation, Congé Individuel de Formation (CIF), Droit Individuel à la Formation (DIF) ou Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Accédez aux conditions de prise en charge vous concernant en sélectionnant dans le menu ci-dessous votre situation professionnelle.


Plus de détails sur ce mode de financement

Témoignages de stagiaires

Vous avez participé à cette formation et vous voulez témoigner ? Contactez-nous ou appelez-nous au 01 40 30 22 35.