Centre Européen de Formation à la Production de Films

FORMATION Assistant de production cinéma

Devenez assistant de production cinéma en abordant les enjeux économiques et juridiques de la production audiovisuelle et en gérant un budget de long métrage.

Formation Assistant de Production Cinéma CEFPF
Durée : 324 heures / 45 jours / 9 semaines
  • Créez votre réseau professionnel (producteurs, distributeurs, techniciens…)
  • Maîtrisez la chaîne de production et de post production de long métrage
  • Apprenez à monter des dossiers de demande d’aide de financement (CNC, régions…)
  • Assistez un producteur lors des différentes étapes de production d’un projet
  • Assurez le suivi administratif courant d’une société de production audiovisuelle
  • Apprenez à rédiger une fiche de lecture

Public concerné

Profil professionnel des stagiaires

Assistants de production juniors, techniciens de plateau ayant une expérience de production et souhaitant collaborer à la gestion et au développement de projets pour des sociétés de production cinéma.

Pré-requis, expérience professionnelle

Bac +2 minimum, de préférence dans les domaines juridique, économique et comptable, ou expérience professionnelle évaluée par les responsables pédagogiques du CEFPF sur présentation d’un curriculum vitae.

Durée totale

315 heures / 45 jours / 9 semaines

Horaires

9h30 à 13h30 et de 14h30 à 17h30

Lieu de formation

CEFPF – 19, rue de la Justice – 75020 Paris

Objectifs pédagogiques

A l’issue de ce programme, les stagiaires auront acquis l’ensemble des connaissances nécessaires à l’assistant de production cinéma auprès d’un directeur de production, d’un producteur ou d’un organisme de diffusion

Objectifs détaillés

A l’issue de ce programme, les stagiaires auront acquis les connaissances et compétences leur permettant d’assurer les différentes fonctions d’un assistant de production cinéma.

la gestion d’une société de production, grâce à l’apprentissage :

  • de l’environnement économique et juridique du cinéma
  • des modalités de financement d’une production cinématographique
  • des contrats de production
  • des bases de la gestion comptable d’une société de production
  • de la gestion des formulaires de demande de subvention (CNC, MEDIA,…)

la participation aux choix artistiques d’une société de production, par l’étude :

  • de la rédaction des contrats d’auteur et d’acteur
  • des techniques d’analyse d’un scénario et de rédaction des fiches de lecture.
  • des modalités de participation de l’assistant de production à la création et au suivi d’un projet

Méthode pédagogique

Exposés théoriques et exercices pratiques – Application des connaissances par une mise en situation professionnelle de production, sous forme de simulations à partir de cas réels.

Evaluation

Evaluation des acquis en fin de formation sous la forme d’un examen final et d’une soutenance orale face à un jury professionnel.

Les intervenants

Formateur référent :
Juliette GRANDMONT, produtrice déléguée (clandestine films)

Autres intervenants :
Experts qualifiés et professionnels reconnus sont prévus.
Pour plus de détails, contacter le service pédagogique.

Formation Assistant de production cinéma

Semaine 1 : LES ENJEUX DU CINEMA ET DE L’AUDIOVISUEL

1ère journée :

Introduction à la formation

Présentation des stagiaires et des formateurs.
Première approche du rôle de l’assistant de production collaborateur direct du producteur.

Panorama de l’audiovisuel en France et dans le monde

La naissance de modèles :
• Histoire de la culture et du divertissement, racines des disciplines culturelles
• Eléments de droit
• L’histoire des premiers films
• Les usages pionniers
• Les principaux modèles (autoritaires, académique…)
• Les différents modes de production, les majors et les minors
• Une économie mondiale structurée
• Vers une révolution des médias

2ème journée :

Le bouleversement des médias

La grande diversité de la production les offres de diffusion :
• Panorama des acteurs classiques (TV commanditaires) ou publics
• Les révolutions numériques
• Panorama des nouveaux acteurs, nouveaux outils et offres en cours de développement

Les métiers du cinéma « postes et missions »

Les chefs de poste des différentes équipes et leur principaux collaborateurs :
• mise en scène,
• image,
• son,
• déco…)
Les règles de vie sur un plateau

3ème journée :

Le producteur, son rôle et ses relations avec son équipe.

Les métiers de la production
Les différents types de producteurs
Les salariés permanents d’une societé de production
Les intervenants. occasionnels (intermittents, documentalistes, auteurs…).
Exploration des principales fonctions d’un producteur et des différents types de production :
• La gestion d’une production de films.
• Les principes de gestion d’une société de production.
• Mise en place de « la chaîne » de production et développement des projets.
• Les différentes étapes de production d’un projet de long métrage
• Cheminement du financement d’un film

4ème journée :

Le réalisateur dans le processus de développement d’une fiction

La collaboration producteur – réalisateur :
• L’origine d’un projet et la première approche
• Le travail sur le scénario
• Le tournage et les choix techniques
• La constitution d’une équipe
• L’équipe technique
• L’équipe artistique
• Les intervenants extérieurs
• Le montage et la postproduction
• Les relations avec le distributeur, les partenaires financiers, les diffuseurs
• La promotion, les festivals, la commercialisation du film

La distribution des films en salle

Le rôle du distributeur et l’analyse du marché
La statégie de sortie
La négociation du contrat de distribution :
Le minimum garanti et les frais d’édition
Les interlocuteurs du distributeur : les exploitants La remontée et la répartition des recettes salles
La rémunération du distributeur

5ème journée :

L’exploitation des films d’art et d’essai

Le rôle du distributeur et l’analyse du marché
• Le mandat d’exploitation des films étrangers en France
• Les relations avec les exploitants et les grands circuits de distribution, propriétaires de salles
• Les aides à la distribution
• La billetterie et les remontées de recettes

Semaine 2 : LE FINANCEMENT DU CINEMA

1ère journée :

La règlementation et les dispositions législatives

Les principales missions du CNC :
• Contrôle et règlementation
• Soutien à l’économie du cinéma (production, distribution, exploitation)
• Soutien automatique et sélectif (aides et subventions)
• La promotion du cinéma français dans le monde (Unifrance Films, le Festival de Cannes
• La protection et sauvegarde du patrimoine cinématographique (les Archives du film)
Le fonctionnement du CNC et découverte de son organigramme.
Les ressources et dépenses du CNC

L’intervention du CNC dans le financement des films

Analyse des aides sélectives : critères et modalités de leur attribution
• Les aides à l’écriture et réécriture
• Les aides au développement
• L’avance sur recettes
• L’aide à la musique
• L’aide au court métrage, aux nouvelles technologies…
• L’aide aux industries techniques
Analyse des aides automatiques
• Investissement du compte de soutien à la préparation
• Investissement du compte de soutien à la production
• Les dossiers d’agrément et conditions d’attribution

2ème journée :

Les politiques de programmation des chaînes de télévision

Analyse de la programmation des chaînes de télévision
Les modalités d’intervention des chaînes dans les coproductions et dans l’achat des droits de diffusion
La règlementation fixant les obligations de diffusion en matière d’investissement
La politique d’achat des chaînes

Les aides territoriales

Historique des politiques territoriales en matière cinématographique :
• La notion d’aide (régions, départements, villes
• Les relations entre le CNC et les régions
Les différents types d’aides régionales :
• Subventions
• Aides remboursables
• Cas particulier Rhône Alpes cinéma
• L’accueil des tournages en région, la Commission Nationale du Film France

Exercice : Etude d’un dossier de candidature à
une subvention régionale

3ème journée :

Les aides européennes

Panorama des soutiens publics aux productions cinématographiques :
Les aides au développement de projet : le programme Media
• les actions du plan Media
• les critères de sélection des projets
Les aides à la production : Eurimage
• le rôle d’Eurimage
• les critères de sélection des projets

Exercice :
Etude d’un dossier de candidature

Le financement international

Etude de la règlementation entre pays
• Les conventions négociées entre pays
• Les accords bilatéraux et les règles spécifiques
• La réciprocité des charges et des bénéfices entre pays coproducteurs
• Un exemple de financement dans certains pays européens (tax-shelter, aides régionales…
• Les aides du CNC aux coproductions avec l’étranger (mini traité Allemagne ou Canada)

4ème journée :

Les SOFICA

L’historique de leur développement et de leur rôle depuis leur création
• Les agréments
• Présentation des sociétés actuellement en activité
• Le cadre légal actuel des obligations de remboursement
• Les différentes stratégies d’investissement et d’intervention
• Les SOFICA adossées aux groupes audiovisuels, les SOFICA non adossées

Cas pratique : Analyse de contrats

La vente internationale, le rôle du vendeur

Défintion du rôle du vendeur et sa rémunération
Panorama des festivals de cinéma : Cannes, Venise, Berlin, Toronto, Locarno…
La préparation d’un marché
L’organisation préalable et les phases préparatoires à la négociation sur un marché
Les contraintes liées au marché
La signature d’un mémo deal

5ème journée :

Exemple de montage financier d’une production

Exercice pratique :
• Analyse d’un plan de financement de film et des possibilités de recettes
• Analyse de différents plans de financement selon les budgets et les caractéristiques des films produits

Semaine 3 : LA PRODUCTION DE LONG METRAGE CAS PRATIQUE (1)

1ère journée :

Le développement et l’évaluation du scénario

Lecture d’un scénario de long métrage
et première approche du planning de production
• Premières impressions et argumentations du point de vue des stagiaires en fonctionde critères précis d’évaluation
• L’étude de la valeur dramatique du sujet : développement de l’histoire, personnages,conflits
• La valeur esthétique : expression filmique et dialogues
• L’opportunité du projet : actualité et originalité
• La valeur pour le public : type de public pressenti en relation avec les possibilités d’exploitation
• La faisabilité de production : rapport coût-financement
Les différentes étapes de la fabrication du film :
• Ecriture
• Financement
• Préparation
• Tournage
• Post production
• Sortie du film

2ème journée :

Les conditions générales de production et les financements de la phase de développement

Exercices et simulation
• Etude des conditions d’attribution des aides à l’écriture et réécriture (CNC, Procirep, régions)
• Elaboration du dossier de demande d’aide au développement (CNC)
• Etude du dossier de candidature à l’avance sur recettes avant tournage

3ème journée :

La cession des droits de l’auteur au producteur

Définition du droit d’auteur, de l’œuvre audiovisuelle et de sa divulgation
Les dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle
• L’évolution et la spécificité actuelle du droit d’auteur français
• La qualification du statut d’auteur et la nature de ses droits
• Les ayant-droits à la qualité d’auteur
• Les différentes formes d’œuvres, les notions d’œuvres de collaboration, collectives et composites pour la détermination des apports de chaque participant
• Le droit moral et le droit patrimonial
Les différents textes relatifs aux droits des auteurs:
• Les conventions internationales
• Le droit européen
• Le copyright
La protection des œuvres :
• Les droits à la paternité de l’œuvre
• Les critères et les formalités de protection de l’œuvre
Les problématiques du droit des auteurs :
• Les problèmes soulevés par les nouveaux moyens de diffusion
• Les différentes formes d’atteintes à la perennité des œuvres
• Les recours contre les infractions

Exercices pratiques : Examens de cas de jurisprudence

4ème journée :

Le dépouillement et l’identification des besoins du tournage (1)

Estimation des diverses contraintes de tournage
L’évaluation des temps de tournage, du minutage des séquences, des plans à tourner
La localisation des décors
Les présences :
• Rôles principaux
• Rôles secondaires
• Silhouettes et figuration
L’identification du matériel et des besoins spécifiques

5ème journée :

La cession des droits de l’auteur au producteur : les contrats

Les conséquences et la destination de la cession des droits
Les caractéristiques de la cession.
Les droits attachés à l’œuvre ou exclus par contrats
La capacité des signataires, la forme des contrats Le rôle et la fonction des sociétés de gestion collective des droits d’auteur
Le fonctionnement de la SACD et de la SCAM, les conséquences de l’adhésion à leurs statuts Les agents et les sociétés intervenant aux contrats
La répartition des recettes et les rémunérations :
La rémunération proportionnelle des auteurs
La délégation de recettes de l’auteur au producteur

Semaine 4 : LA PRODUCTION DE LONG METRAGE CAS PRATIQUE (2)

1ère journée :

Le dépouillement et l’identification des besoins du tournage (2)

Estimation des diverses contraintes de tournage
L’évaluation des temps de tournage, du minutage des séquences, des plans à tourner
La localisation des décors
Les présences :
• Rôles principaux
• Rôles secondaires
• Silhouettes et figuration
L’identification du matériel et des besoins spécifiques

2ème journée :

Le plan de travail et l’organisation du tournage

L’élaboration du plan de travail :
• Le regroupement par lieux, décors, sous-décors, regroupement des cachets des comédiens,regroupement des moyens techniques
• Les méthodes utilisées : logiciel, plan de travail à baguettes
• Les relations du premier assistantavec le directeur de production, le chef décorateur, le chef opérateur et le régisseur général pendant la phase de préparation
• L’utilité du plan de travail pour chaque membre de l’équipe

Exercices pratiques : Les stagiaires apprendront à créer plusieurs plans de travail mettant en évidence des choix différents et à privilégier les éléments en fonction des demandes conjointes du réalisateur et du directeur de production

3ème journée :

Le devis estimatif (1)

Étude et correction des postes :
Droits artistiques (auteurs, réalisateur, droits musicaux)

Les conventions collectives

Les conditions générales d’emploi des techniciens
Les dispositions légales sur les contrats à durée déterminée
Le statut particulier des intermittents
Les conventions collectives : leur champ d’application
Les conditions particulières des contrats

4ème journée :

Le devis estimatif (2)

Etude et correction des salaires des techniciens

5ème journée :

Les droits musicaux et leur gestion

Les différents organismes de gestion des droits musicaux
La SACEM :
• Le fonctionnement de la SACEM
• Les relations entres la SACEM, la télévision et la radio
• Les différentes sociétés chargées de la perception des droits musicaux dans d’autres domaines d’utilisation
• les relations internationales de la SACEM avec des organismes associés dans de nombreux pays
• les conditions d’intervention des sociétés de gestion collective des droits en ce qui concerne les droits voisins
• les différents modes d’utilisation des musiques en fonction de l’origine des droits
Exercices pratiques : révision des démarches à effectuer auprès des différents détenteurs de droits et procèdent, sous la direction du formateur, à l’analyse de cas de jurisprudence.

Semaine 5 : LA PRODUCTION DE LONG METRAGE CAS PRATIQUE (3)

1ère journée :

Les artistes-interprètes: les droits voisins du droit d’auteur et les contrats d’engagement

Les dispositions légales et les modalités de rémunérations
Une rémunération distincte pour chaque type d’exploitation
La rémunération supplémentaire sur les recettes du film après amortissement du coût du film
Les clauses essentielles et les négociations des contrats
Les sociétés de gestion des droits : l’ADAMI
La collecte des droits à la copie privée Exercices pratiques : Les stagiaires étudient les clauses principales d’un contrat d’artisteinterprète
Simulation d’une négociation avec un agent.

Le devis estimatif (3)

Etude et correction des postes :
Salaires des comédiens et charges sociales

2ème journée :

Le rôle du Chef décorateur

Présentation du travail du Chef décorateur, composition de son équipe
Le travail de l’équipe déco face aux demandes de la mise en scène et contraintes budgétaires
• La création d’un décor en studio : organisation du travail et coûts
• Les amènagements d’un décor naturel
• Les relations avec le réalisateur et le directeur de production
• L’organisation du travail et la responsabilité du décorateur
• Analyse du coût de fabrication des décors et du meublage
• L’utilisation du numérique et de l’informatique dans la conception et la construction des décors

Le devis estimatif (4)

Étude et correction des postes :
Décors et costumes

3ème journée :

Le devis estimatif (1)

Étude et correction des postes :
Transports, défraiements, régie

4ème journée :

Le rôle du Chef Opérateur

Le travail du Chef Opérateur
• Présentation de son métier et de son équipe
• Ses relations avec le réalisateur
• Le choix du format de prise de vues : argentique ou numérique
• Présentation du matériel de prise de vues
• Le choix des objectifs
• Le materiel machinerie et les mouvements de caméra
• La construction de l’éclairage d’une scène
• Les techniques d’éclairage et le matériel

5ème journée :

Le devis estimatif (6)

Étude et correction des postes :
Moyens techniques
Prise de vue, machinerie, électricité, son…

Semaine 6 : LA POSTPRODUCTION

1ère journée :

La place et le rôle du directeur de postproduction

Le rôle du directeur de postproduction :
• gestion humaine et financière
• son champ d’expertise
• ses responsabilités
• les étapes et la fin de sa mission

Les différentes étapes de la chaîne de postproduction

Identification et choix des différentes étapes de la postproduction du film du tournage à la sortie en salles suivant les formats de prise de vues (argentique ou numérique)
• Le développement du négatif (pour l’argentique)
• La digitalisation
• Le montage image
• Le montage son
• Le bruitage
• La post-synchro
• Le mixage
• Report optique…
• Les travaux de finitions au laboratoire

Exercice : Elaboration du planning de postproduction du film

2ème journée :

Le montage image

Les étapes du montage
Le rôle du chef monteur et de l’équipe de montage
L’équipement des salles

3ème journée :

Le montage son

L’évolution du montage son
Les étapes du montage son
L’organisation du travail et le materiel utilisé
La gestion des nouveaux supports numériques
La constitution de l’équipe de montage son
Les finitions sonores : l’enregistrement de la postsynchronisation et du bruitage

Le mixage

Analyse des différents paramètres qui interviennent lors du mixage
• Point de vue technique
• Point de vue artistique
• Les choix de la mise en scène et les influences sur le film
• Les différents système d’enregistrement Dolby Stereo ou DTS
• Les négociations avec les prestataires et les fournisseurs

4ème journée :

La postproduction et les effets visuels (VFX)

Les étapes de la fabrication des effets spéciaux numériques
Les différents types de trucage : morphing, incrust, mate-painting….
Leur réintegration dans le montage final du film Analyse des différences entre SFX effectués lors du tournage et VFX en post production
Les choix artistiques, financiers et techniques Les logiciels et le materiel utilisé
Les équipes spécialisées dans les VFX
Les incidences des VFX sur le devis
Les principales sociétés françaises spécialisées dans les effets visuels

Visite d’un laboratoire

Les étapes de traitement de l’image
La sensitométrie et l’importance des essais filmés Le développement du négatif pour un film en argentique
Le télécinéma
Le montage du négatif
L’étalonnage classique et l’étalonnage numérique Le DCP
Le tirage de copies
La fabrication des PAD pour les chaînes TV

5ème journée :

La postproduction, les dernières étapes

Vérification du planning de postproduction et du devis en fonction des connaissances acquises et des techniques choisies pour le film.
• Le tirage des copies pour les salles de cinema
• Les PAD pour les chaînes TV
• Le matériel pour les ventes à l’étranger (internégatif et sous-titrage)

Semaine 7 : LA FIN DU DEVIS ET LE FINANCEMENT DU FILM

1ère journée :

Les contrats d’assurance et la garantie de bonne fin

L’organisation des assurances dans le secteur cinématographique
• La responsabilité civile
• Les différents risques de production
• Les circonstances aggravantes de ces risques
• L’assurance négatif
• La valeur des dommages et les montants des indemnisations
• La BNC (Bonification pour Non Sinistre)
• L’expertise des sinistres
• La prime d’assurance
• La garantie de bonne fin

Le devis estimatif, finalisation (7)

Les dernières étapes du devis en relation avec la mise en production du film
Etude du devis et modifications au vu des nouveaux éléments des derniers postes du devis :
• assurances
• frais financiers
• frais d’enregistrement au RPCA

2ème journée :

La recherche des financements auprès des institutions et des collectivités

L’approche pratique des financements :
les financements du film sur le territoire français
• L’adaptation au projet
• La réflexion sur les montants prévisibles
Exposé des moyens de financement, analyse de ceux-ci puis adaptation au cas étudié avec rédaction des demandes et des contrats

La finalisation du plan de financement

Les autres financements :
• L’investissement de fonds de soutien
• L’apport en industrie
• Les participations financières
• Le concours des industries techniques
• Les Soficas
L’établissement du plan de financement du film

L’agrément

L’approche pratique de la règlementation en matière d’agrément
Les différentes procédures (investissement, production)
• Les conditions d’éligibilité
• Les différents modes de calcul

3ème journée :

La recherche de financements auprès de coproductions étrangères
La candidature et le dossier Eurimage

L’approche pratique de coproducteurs étrangers.
L’implication des partenaires étrangers :
le montage financier de leur participation au film.
Etude du dossier de candidature à Eurimage.
La répartition des dépenses entre pays coproducteurs et le crédit d’impôt
La repartition des dépenses entre pays coproducteurs en fonction des contrats, des accords bilatéraux signés par les Etats, des lieux de tournage…
Le crédit d’impôt national et international
Les conditions d’attribution, les dépenses éligibles
Les délais et formalités de mise en œuvre

4ème journée :

L’échéancier et l’escompte des contrats

La fabrication et le suivi de l’échéancier des dépenses
L’échéancier des financements
Le suivi et gestion des décalages
L’escompte des contrats
Les sociétés d’escompte
La garantie de l’IFCIC
Elaboration de l’échéancier des dépenses et ressources du film

Les tableaux de bord

La mise au point de tous les tableaux de contrôle de la production :
Le contrôle de la pellicule utilisée : la grenouille et le stock
L’étude et le suivi des rapports de la script : image, décors et production
L’élaboration du compte film hebdomadaire, etc.
Les rendus de compte définitifs du film

5ème journée :

Examen écrit

Test écrit et correction

Semaine 8 : LA FICHE DE LECTURE

1ère journée :

Notions et principes d’écriture: la dramaturgie

Les principales composantes d’un scénario
et d’une histoire
• L’incident déclencheur
• Les trois actes (exposition, confrontation, résolution)
• Le climax
• Le dénouement
• Le personnage : le protagoniste, l’antagoniste, les personnages secondaires
• L’Objectif : les enjeux et implications dramatiques
• Le conflit
• Les obstacles
• La séquence
• Le flash back
• L’ellipse…
Exercice pratique : Lecture et analyse d’un long métrage

2ème journée :

La fiche de lecture : mise en pratique

Rédaction d’une fiche de lecture
Déterminer les points forts et les points faibles du scénario en détaillant chacun des éléments qui constituent le récit :
• Le synopsis : résumé factuel d’une à deux pages (les événements majeurs et déterminants, les actions)
• Les personnages : descriptif, caractérisation, psychologie, défauts et qualités, forces et faiblesses.
• Crédibilité ;
• Les relations entre les personnages
• L’intrigue : le sujet, les thèmes, le genre, la progression dramatique
• L’intrigue principale et les intrigues secondaires
• La structure, construction du récit, découpage de l’histoire, traitement du temps

3ème journée :

Visionnage d’un long métrage et analyse de film, le court métrage

Visionnage du long métrage lu et analysé
• Le passage du script au film
• Comparaison.
Exercice pratique :
lecture de courts métrage
• Simulation d’un comité de lecture
• Argumentation et surenchère
• Les critiques et les désaccords

4ème journée :

La note d’intention du producteur

A partir d’élément concrêts l’analyse et rédaction d’une note d’intention
• Définition et analyse des différents destinataires
• Les choix artistiques
• Les buts à atteindre
Exercice pratique :
• Rédaction d’une note d’intention de production sur le projet
• Propositions de nouvelles directions d’écriture par le formateur

5ème journée :

La note d’intention du producteur (suite et fin), entretiens individuels

Réécriture de la note après correction avec le formateur
Relecture du formateur, nouvelles corrections en face à face
Bilan de la partie « écriture » et préparation aux divers écrits

Semaine 9 : L’ENTREPRISE DE PRODUCTION

1ère journée :

Les caractéristiques de l’entreprise de production et les règles de droit commun

La constitution de l’entreprise de production :
• Rappel historique
• La notion de « personne morale » et les actes constitutifs de la création d’une société
• Le choix d’une forme de société
• La constitution du capital
• Les aides à la création d’entreprises
• L’objet social, la dénomination commerciale et le choix du siège social
• Les principales caractéristiques des baux commerciaux
• La gestion de la SARL et de l’EURL
• Les principes et organes de gestion d’une société anonyme
• Les démarches nécessaires à la constitution de la société
• Les autres sociétés et le GIE

Les particularités de la gestion des entreprises cinématographiques et audiovisuelles
• La spécificité des entreprises du secteur dans les domaines juridique, financier, commercial, fiscal, social et comptable
• L’organisation de l’activité de l’entreprise de production en relation avec son environnement
• Les différences de statuts réglementaires pour les sociétés de production

2ème journée :

Les principes généraux de la gestion comptable

La comptabilité générale :
• Les services comptables des productions, les différents intervenants et leurs missions :
* Le comptable
* Le directeur financier
* L’expert comptable
* Le commissaire aux comptes
Les relations entre l’assistant de production et les services comptables, l’échange de documents
La comptabilité du film gérée par l’administrateur de production versus la comptabilité de la société gérée par le comptable de production
L’enregistrement des pièces (factures, note de frais, chèques, virements…)
La lecture des comptes (compte, fournisseur ou banque…)
Le suivi des documents comptable (devis, échéancier, situation, financement)

3ème journée :

Le social, la gestion des salaires

Les mécanismes pour l’établissement des bulletins de salaires
• Les différentes catégories de salariés et les différentes cotisations sociales
• Les bases de calcul des régimes sociaux
• Les délais de déclaration des salaires et la régularisation du compte des cotisations
• Les abattements fiscaux
• Les frais professionnels
Exercice pratique :
Les stagiaires établissent et analysent des bulletins de salaires de plusieurs types de personnels en fonction de leur statut et calculent les cotisations sociales selon les taux en vigueur

Les règles de gestion comptable et les méthodes de contrôle de gestion

Présentation et examen d’une liasse fiscale
Les règles de comptabilité spécifique à une société de production :
L’amortissement des films les coproductions
Les méthodes de contrôle de gestion et de comptabilité analytique applicable aux sociétés de production

4ème journée :

La finition, la livraison et la sortie du film dans les conditions prévues

L’achèvement de la production
La finalisation du projet sur les plans :
• comptables : l’état de fin de film et le compte de liaison
• administratifs : le dossier pour le visa de la commission de classification
• techniques : le dossier de remise du PAO aux chaînes
• commerciaux : le bilan annoncé, la plaquette publicitaire, la promotion et le budget de sortie

Les différentes missions de l’assistant de production au sein de la société de production

Les principales missions de l’assistant de production de la réception des projets au traitement administratif et à la promotion • Les relations avec les auteurs et le réalisateur
• Les demandes du producteur
• L’organisation quotidienne
• Les plannings
• Les différentes manifestations, les festivals, la promo

5ème journée :

Bilan de la formation

Evaluation des acquis en fin de formation sous la forme d’un examen final et d’une soutenance orale face à un jury professionnel.

Matériel utilisé

  • Dossier hebdomadaire de documentation
  • Matériel didactique mis à disposition pour l’exercice de simulation
  • Vidéoprojecteur
  • Un poste de travail iMac 5, 17 ou 20 pouces, par stagiaire

Les conditions de prise en charge des différents programmes de formation du CEFPF dépendent de votre situation professionnelle et des conditions de réalisation de la formation : plan de formation, période de professionnalisation, Congé Individuel de Formation (CIF), Droit Individuel à la Formation (DIF) ou Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Accédez aux conditions de prise en charge vous concernant en sélectionnant dans le menu ci-dessous votre situation professionnelle.


Plus de détails sur ce mode de financement

Témoignages de stagiaires

Vous avez participé à cette formation et vous voulez témoigner ? Contactez-nous ou appelez-nous au 01 40 30 22 35.




Pour un rendez-vous avec un conseiller pédagogique
Appelez-nous au 01 40 30 22 35 - ou utilisez le formulaire en ligne
Email
Print