Centre Européen de Formation à la Production de Films

Un peu d’histoire

1991

Lors du premier Festival de Sarlat, Jean-Pierre Barnaud, Secrétaire Général de l’AFPF (Association Française des Producteurs de Films), anime une réunion sur la formation professionnelle. Il évoque alors son projet de création, dans un cadre associatif, d’un centre de formation professionnelle dédié aux métiers de la production cinématographique et audiovisuelle, opérant en étroite relation avec les professionnels du secteur.

1992

Plusieurs personnalités de l’AFPF apportent leur soutien à cette initiative :

  • Anatole DAUMAN, producteur français de près de 50 films, parmi lesquels L’Année Dernière à Marienbad et Hiroshima mon amour d’Alain Resnais, Paris-Texas, Les Ailes du désir et Jusqu’au bout du Monde de Wim Wenders, Le Tambour de Volker Schlöndorf… ;
  • Alain ROCCA, Président de l’AFPF producteur d’Un monde sans pitié, La discrète, La Haine… ;
  • Jacques FLAUD, ancien Directeur Général du CNC (Centre National du Cinéma et de l’image animée) et fondateur de l’AGICOA (Association de Gestion Internationale Collective des Œuvres Audiovisuelles)
  • Louis DUCHESNE, Délégué Général de l’AFPF.

Ces deux dernières personnalités contribueront de façon décisive au démarrage de l’activité du CEFPF.

1992-1994

  • Création du CEFPF, centre de formation audiovisuelle à Paris, sous forme d’une association loi 1901 enregistrée officiellement comme organisme de formation.
  • Première session de formation sur « Les mécanismes de la production audiovisuelle ».
  • Lancement du catalogue annuel des formations concernant la production cinématographique et audiovisuelle.
  • Reprise par le CEFPF du programme de rencontres professionnelles initiées par l’AFPF : « les Matins de l’audiovisuel ».
  • A l’initiative de Jacques Toubon, Ministre de la Culture et de Marc Teissier, Directeur Général du CNC, une mission d’étude sur « les politiques des collectivités territoriales en matière de production cinématographique et audiovisuelle » est confiée au CEFPF.

1995

  • Jean-Pierre Barnaud, Louis Duchesne et Jean-Philippe Raffard remettent au Ministre leurs conclusions et publient leur étude.
  • Le CEFPF enrichit son programme de stages audiovisuels dans le domaine de l’écriture et du développement de projets. Le Conseil Régional d’Île-de-France lui apporte son soutien.

1996

  • Mise en place de nouveaux stages : réécriture, assistanat de réalisation,documentaire, …
  • Présentation de l’étude publiée en 1995 au cours d’une réunion publique à Boulogne Billancourt en présence du Ministre de la Culture Philippe Douste-Blazy, du Sénateur-Maire Jean-Pierre Fourcade et de Marc Teissier Directeur Général du CNC. Plusieurs personnalités (A Santini et J.J Jégou députés) et de nombreux professionnels du secteur sont également présents.

1997

  • En partenariat avec plusieurs institutions européennes et l’ENA, le CEFPF organise une formation sur les coproductions internationales bénéficiant du soutien du Plan Média de l’Union Européenne. Cette action sera renouvelée les quatre années suivantes.

1998

  • Poursuite de l’élargissement du catalogue de formations télévision et cinéma pour les intermittents du spectacle et mise en place de stages en direction de nouveaux publics : étudiants en formation initiale, salariés en reconversion d’autres secteurs d’activité bénéficiant du soutien du FONGECIF.
  • Le CEFPF aborde un nouveau domaine en proposant une formation pour la réinsertion des jeunes en difficulté en partenariat avec les missions locales, le Conseil Général du Val de Marne, les Mairies du XXe arrondissement et de Vincennes. Cette action sera poursuivie plusieurs années de suite avec le soutien de Pôle emploi.

2000-2013

Sous l’impulsion de son nouveau Président, Éric Tran, et de son Directeur, Jean-Pierre Barnaud, de nouvelles orientations sont mises en œuvre :

  • Soucieux d’approfondir la qualité de sa démarche pédagogique, le CEFPF obtient l’inscription du titre d’Assistant de Production Cinéma et Audiovisuel au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles). Il adhère à la FFP (Fédération de la Formation Professionnelle) pour suivre au plus près la réglementation et les normes applicables.
  • Pour une meilleure transmission des connaissances, il adopte une démarche favorisant une individualisation des parcours pédagogiques et un accompagnement personnalisé avec des stages pratiques en entreprise pour certains programmes.
  • La notoriété acquise dans la profession le conduit à proposer une nouvelle offre plus diversifiée, à dimension artistique (fiction, court-métrage, documentaire) ou technique (scriptes, post-production, montage), en complément des programmes spécialisés dans la production.
  • De nouveaux programmes pour faire ses premiers pas en mise en scène aux côtés d’un réalisateur de fiction ou s’entraîner en tant que comédien ont été développés.
  • Les nouvelles technologies sont également introduites avec la création du stage « Nouveaux médias ».
  • Le CEFPF développe ses contacts avec les entreprises pour la formation de leurs collaborateurs et diverses institutions telles que le Conseil Économique et Social Régional.

Aujourd’hui

  • En 23 ans d’existence, plus de 5 000 stagiaires ont suivi les formations dans les métiers de l’audiovisuel du CEFPF.
  • A ce jour, ce sont plus de 250 formateurs, tous professionnels en activité, qui animent les stages.
  • Les principaux partenaires du CEFPF sont : l’Assurance Formation des Activités du Spectacle (AFDAS), le Conseil Régional d’Ile-de-France et le FONGECIF.
  • Le CEFPF a reçu la qualification de l’Office Professionnel de Qualification des organismes de Formation (OPQF). Organisation reconnue par l’Etat, l’OPQF délivre aux organismes de formation, en reconnaissance de leur professionnalisme, une qualification fondée sur : le respect de la déontologie et d’un code de conduite professionnelle ; l’adéquation des compétences et des moyens techniques, humains et financiers aux missions menées ; la satisfaction des clients et la pérennité financière.
  • Le CEFPF obtient l’inscription du titre d’Assistant de Réalisation au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).

Le CEFPF s’engage à développer la notion de compétence durable permettant aux collaborateurs du secteur audiovisuel de mettre en œuvre une véritable stratégie professionnelle.